habillage
Ordinateur avec à l'écran l'inscription Fake News
© S.Hermann & F. Richter - Pixabay

L’ESJ Lille et Facebook s’unissent pour lutter contre les fake news

Le 18 févr. 2020

Facebook et l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille s’associent pour créer une chaire de recherche en éducation aux médias et à l’information qui aura pour objectif de mener des recherches sur les effets de l’éducation aux médias.

A l'occasion de la 2ème édition des Rencontres de l'Education aux Médias, l'ESJ Lille a annoncé la création de la première chaire de recherche en éducation aux médias et à l'information en France. La création de cette chaire a été rendu possible grâce à l'appuie de l’Union Européenne, du ministère de la Culture, du ministère de l’Education Nationale, du Commissariat général à l’égalité des territoires et la Région Hauts de France, mais surtout grâce à un partenariat avec Facebook.

Pour le réseau social , ce partenariat témoigne d’une volonté d’agir contre la désinformation dont sont victimes ses utilisateurs. « Nous luttons contre les faux comptes et les deepfake (trucages vidéo) mais la réponse technologique a ses limites. Nous ne sommes pas en capacité de faire du fact checking donc nous préférons nous associer à ceux qui savent le faire », a indiqué Anton'Maria Battesti le responsable des affaires publiques de Facebook France.

Eduquer les jeunes

« Nous avons l’intention de mesurer scientifiquement les actions d’éducation aux médias. Les recherches devraient commencer en septembre. Nous ne savons pas encore combien de temps elles vont durer mais nos résultats seront rendus publics », a confié le directeur général de l’école Pierre Savary.

L’ESJ Lille a également annoncé la création d’un nouveau diplôme universitaire, « adapté aux besoins des professionnels des médias et de la pédagogie ».

« Beaucoup de professionnels attiraient notre attention sur le besoin d’être mieux équipés et d’aller plus loin dans l’éducation aux médias », a expliqué Pierre Savary. Pour créer ce diplôme, l’ESJ Lille s’allie cette fois-ci à l’École normale supérieure Paris Saclay.

Peggy Baron - Le 18 févr. 2020
À lire aussi
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.