habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
Jeune fille
© Mélanie Mélot

Premières Lunes, un documentaire sur les règles, lance sa campagne de crowdfunding

Le 22 oct. 2020

Premières Lunes est un projet de film documentaire, mené par Mélanie Mélot, sur les célébrations des premières règles dans le monde.

Melanie Mélot est photographe pour les femmes depuis 12 ans. Son projet de film a pour vocation de partager la beauté des cycles féminins et de mettre en évidence leur dimension sacrée. La photographe envisage Premières Lunes comme un film poétique à travers lequel elle souhaite redonner un sens sacré et une signification profonde à ce moment si particulier et pourtant banalisé qu'est l'apparition des premières règles.

Sensibiliser le public, l'inviter à apprécier la lenteur et à contempler la beauté des cycles de la vie, c'est la raison d'être de cette série de longs-métrages ethnographiques. Des sons, des odeurs, des couleurs aux contrastes propres à chaque culture... elle souhaite à travers son futur film faire vivre un vrai voyage des sens.

Recherches anthropologiques

Conjointement à l'écriture du film, elle fait des recherches anthropologiques pour se familiariser avec les coutumes et célébrations des jeunes filles qu’elle sera amenée à filmer sur les différents continents.

« Je souhaite que les femmes puissent, dès leurs premières menstruations, vivre pleinement leurs cycles, en conscience, explique la réalisatrice. Les rituels pratiqués partout dans le monde nous montrent la voie. C'est la raison pour laquelle je choisis de les porter sur grand écran. J'utilise le langage cinématographique pour inviter les femmes et les hommes à nourrir leur lien avec leur environnement et avec la Terre ».

Afin de mener à bien ce projet de documentaire, une campagne de crowdfunding est lancée jusqu’au 12 novembre 2020. L’objectif est de récolter 12 000 €.

Campagne Ulule : https://fr.ulule.com/film-premieres-lunes/

Affiche du documentaire Devenir femme ici et ailleurs - Premières Lunes

Peggy Baron - Le 22 oct. 2020
À lire aussi