habillage
canal+ groupe logo

3 récompenses pour Jour Polaire de Canal+

L'ADN
Le 13 déc. 2016

La série de la création originale Canal+ Jour Polaire reçoit 3 récompenses au Roma Fiction Fest : meilleure série, meilleure réalisation et meilleur scénario. (communiqué)

CANAL+ se félicite pour les trois récompenses attribuées hier soir lors de la cérémonie de remise des prix du 10è RomaFictionFest à la série JOUR POLAIRE, une Création Originale CANAL+ produite par Atlantique Productions et Nice Drama avec la participation de CANAL+ et SVT.

JOUR POLAIRE,  créée et réalisée par Mans Mårlind et Björn Stein, s’illustre dans les catégories Meilleure Série, Meilleure réalisation et Meilleur Scénario.

JOUR POLAIRE avait déjà reçu le Prix du public de la Meilleure série ex aequo au Festival Séries Mania 2016.

JOUR POLAIRE, qui connait un grand succès actuellement sur CANAL+, est diffusée les lundis à 21H et disponible en intégralité sur CANAL À LA DEMANDE.

JOUR POLAIRE

Une Création Originale CANAL+

Une Série de 8 épisodes de 52 Minutes - Créée par Måns Mårlind et Björn Stein

Écrite par Måns Mårlind - Réalisée par Måns Mårlind et Björn Stein

Produite par Olivier Bibas et Patrick Nebout pour Atlantique Productions

Et par Stefan Baron, Mikael Wallen et Henrik Jansson-Schweizer Pour Nice Drama

Avec la participation de CANAL+ et SVT

Avec Leïla Bekhti, Gustaf Hammarsten, Peter Stormare, Olivier Gourmet, Sofia Jannok, Denis Lavant…

Au cœur de l’été arctique, à Kiruna, ville suédoise du cercle polaire, est perpétré le meurtre violent et mystérieux d'un citoyen français. Très vite, Kahina Zadi, capitaine française de l'Office central pour la répression des violences aux personnes, est dépêchée sur place afin de mener l’enquête avec la police locale et plus particulièrement avec le procureur Anders Harnesk.

Située aux confins de la Laponie, dans le pays des Samis, JOUR POLAIRE est un thriller dont l’action s’inscrit dans une ville en plein bouleversement, contrainte de déménager de quelques kilomètres pour ne pas être engloutie par les travaux d'extension de la mine voisine, source même de sa richesse. La perte progressive des repères spatio-temporels de Kahina, qui va vivre une descente aux enfers dans ce jour sans fin, est au cœur de la série.

L'ADN - Le 13 déc. 2016