habillage
premium1
habillage
Logo de Prenons la une
© Prennons la une

L’association Prenons la Une demande plus l'égalité dans les rédactions

Le 13 nov. 2019

L’association qui lutte pour « une juste représentation des femmes dans les médias et l’égalité professionnelle dans les rédactions » a rendu public son cahier de doléances.

Après l’organisation des premiers états généraux des femmes journalistes #EGFJ le 13 avril 2019, l’association Prenons la Une, a rendu public son cahier de doléances. Le document destiné aux directions de rédactions et des ministères de la Culture et des Droits des femmes fait part d’une centaine de propositions concrètes pour faire évoluer la profession.

Parmi les différentes actions demandées, on retrouve :

  • L’obtention d’un bonus sur les aides à la presse pour les rédactions avec des directions paritaires
  • L’égal accès au congé maternité pour les journalistes qui travaillent à la pige par rapport aux autres salariées.
  • Un module obligatoire de formation au sexisme et à l’homophobie dans les écoles de journalisme.
  • Le décompte des femmes présentes dans les articles de presse écrite et web, à l’image de ce qui existe dans le rapport annuel du CSA pour l’audiovisuel.
  • La généralisation des audits parité, réalisés par des cabinets indépendants et la transparence des salaires dans les entreprises.
  • La formation des délégués du personnel aux questions de harcèlement, cyberharcèlement et discriminations.

L’association rappelle que certaines de ces propositions sont portées depuis plusieurs années et rappelle qu’il convient à chaque entreprise de s’approprier celles qu’elle souhaite mettre en œuvre en fonction de ses priorités.

David-Julien Rahmil - Le 13 nov. 2019