habillage
Hommes et femmes alignés, avec un doigt au dessus désignant celui qui a été séelctionné
© Gerd Altmann-Pixabay

Welcome To the Jungle publie ses prévisions RH pour 2020

Le 23 janv. 2020

Welcome to the Jungle, média en ligne dédié au travail et à l'emploi, a sélectionné six tendances qui devraient marquer l’année et façonner les RH en 2020.

Une inclusion protéiforme

La question de la diversité restera omniprésente dans les RH en 2020. Pour s'assurer que les processus de recrutement attirent un bassin de candidats diversifiés, les entreprises devront concevoir des stratégies plus inclusives, en commençant par leurs offres d'emploi et les descriptions de poste.

La conception de nouveaux processus de recrutement pour contrer les effets de nos biais naturels, à l’aide de l’IA notamment, contribuera à donner accès à un bassin plus large de talents et permettra aux entreprises de réduire la discrimination et d’accroître la diversité.

Le recrutement des profils « multipotentiels »

Dans la plupart des secteurs, les recruteurs ne recherchent que des personnes ayant déjà occupé un poste similaire à celui pour lequel ils recrutent. Dans le même temps, les candidats qui ont eu des emplois et des carrières différents sont considérés comme « incohérents » et moins dignes d’intérêt.

En 2020, le fait d’aller à contrecourant de cette « uniformisation » professionnelle pourra même considéré comme un atout. Les candidats multipotentiels sont des personnes qui excellent dans deux ou plusieurs domaines différents, et qui ne sont pas experts d’une seule discipline.

L’utilisation de la Data pour détecter et évaluer les soft skills

Alors que le monde de l’entreprise devient de plus en plus mouvant et complexe, les soft skills incarnent le nouveau « graal » de l’employabilité. Selon une étude Monster, 85 % des recruteurs délaissent les hard skills au profit des soft skills. Problème : là où les hard skills sont relativement simples à identifier (ex: diplômes), les soft skills sont plus difficiles à évaluer. Avec le « recrutement data-driven », il est désormais possible d’utiliser le Big Data pour détecter des soft skills en amont de l’entretien et de manière objective.

L’ère du mobile & du social recruiting

D’après une étude HelloWork, les réseaux sociaux constituent aujourd’hui le troisième canal de recrutement, derrière les sites d’offres d’emploi et les agences de Pôle emploi, et la tendance devrait s’accélérer. L’INSEE estime pour sa part que 31 % des demandeurs d’emploi utilisent les réseaux sociaux, y compris les plus de 50 ans (25 %).

Miser sur la QVT pour booster l’expérience collaborateur

Au-delà des effets d’annonces type babyfoot-panier de fruits, depuis quelques années, les entreprises redoublent d’efforts pour améliorer (vraiment) la qualité de vie au travail. L’édition 2019 du Baromètre Santé et QVT de Malakoff Médéric Humanis révèle que la force du collectif est, pour les salariés, le premier déterminant de la qualité de vie au travail, devant la rémunération.

Privilégier l’Adaptive Learning pour développer les talents

Le digital bouscule les organisations et le besoin d’actualisation des compétences de chacun n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui. Dans ce contexte, le concept d’Adaptive Learning va gagner du chemin. Il s’agit de permettre aux salariés d’apprendre à leur rythme, grâce à des programmes de formation sur-mesure pleinement adaptés à leur niveau de compétences et à leur profil cognitif.

Peggy Baron - Le 23 janv. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.