habillage
Axes routiers
© Pexels - Pixabay

Uber part à la chasse aux véhicules diesel

Le 11 sept. 2020

Uber a annoncé que d’ici 2024 tous les véhicules diesel auront disparu de son parc automobile. Cette décision s’inscrit dans la continuité de son plan mondial de neutralité carbone pour 2040.

À ce jour, sur les 30 000 chauffeurs Uber, seuls 17% roulent propres. Face à ce constat, la directrice générale d’Uber France, Laureline Serieys vient d’annoncer viser la neutralité carbone pour 2040 et ce au niveau international. Plus spécifiquement pour la France ce plan vise à ce que dès 2024, tous les véhicules diesel soient exclus de sa plateforme. Cet engagement prendra effet à compter du 1er janvier 2021.

« Il est important que Uber prenne sa part dans la transition écologique et devienne pionnier de la mobilité verte » a fait valoir la directrice générale.

Création d'un fonds pour aider les chauffeurs à passer au vert

Afin d’encourager et d’accompagner les chauffeurs Uber annonce la création d’un fonds qui sera alimenté par la société et les usagers. Ainsi à compter du 1er janvier 2021, les passagers paieront 0,03 euro de plus par kilomètre pour chaque course. De son côté, Uber s’engage à doubler cette mise pour chaque trajet. Selon la marque ce fonds devrait permettre de réunir 75 millions d’euros en 5 ans.

Des partenariats avec les acteurs de la mobilité électrique

Uber a indiqué avoir signé des protocoles d’accords européens avec un « écosystème de la mobilité électrique » (constructeurs automobiles et fournisseurs d’électricité). Ces partenariats permettront notamment aux chauffeurs VTC de bénéficier de « conditions commerciales attractives » pour acquérir un véhicule électrique et le recharger.

Peggy Baron - Le 11 sept. 2020
À lire aussi