habillage
Tablettes de chocolat
© Tony's Chocolate

Tony’s Chocolonely lance un appel à légiférer sur les droits humains avec ses tablettes « sosies »

Le 25 janv. 2021

Tony’s Chocolonely lance une pétition et une édition limitée de quatre tablettes de chocolat « sosies » pour sensibiliser à l’omniprésence du travail illégal des enfants, 20 ans après que l’industrie a promis son éradication.

Les entreprises ne sont pas obligées légalement de tracer les violations des droits humains dans leurs chaînes d’approvisionnement, encore moins de les résoudre. C’est pour cette raison que Tony’s appelle tous les fans de chocolat à faire partie de la « Sweet Solution » en lançant une édition limitée de quatre tablettes de chocolat et en signant une pétition pour encourager une législation qui rendrait les entreprises légalement responsables de l’existence d’esclavage moderne et de travail illégal des enfants dans leurs chaînes d’approvisionnement.

Les tablettes « Sweet Solution », qui sont faites en suivant les cinq sourcing principles de Tony’s (les principes d’approvisionnement) sont lancées quelques mois seulement après l’accablant rapport NORC, parrainé par le gouvernement américain, qui rend compte de l’échec de l’industrie du chocolat quant à la résolution de millions de violations choquantes des droits humains au Ghana et en Côte d’Ivoire. Pourtant en 2001, les plus grands producteurs de chocolat ont soutenu le Protocole Harkin-Engel, s’engageant à mettre un terme au travail illégal des enfants et à l’esclavage moderne de la chaîne d’approvisionnement du chocolat. Depuis, très peu de choses ont changé. Aujourd’hui, plus de 1,56 million d’enfants et au moins 30 000 victimes d’esclavage moderne sont forcées à travailler dans les plantations de cacao. Les mesures non contraignantes ont échoué, et l’auto-régulation n’est clairement pas suffisante.

Paul Schoenmakers, Directeur de l’Impact chez Tony’s Chocolonely, déclare : « 15 ans après le lancement de notre première tablette de chocolat pour appeler l’industrie au changement, trop peu a été fait. Avec ces tablettes, nous ne montrons pas du doigt, mais nous appelons l’intégralité de l’industrie du chocolat, toutes les marques, à prendre leurs responsabilités et à collaborer pour faire du 100% sans esclavage la norme de l’industrie du chocolat. Nous sommes tous un maillon du problème, et nous pouvons tous faire partie de la Sweet Solution. »

S'engager contre le travail illégal dans l’industrie du chocolat

Tony’s Chocolonely a pour mission de faire du 100% sans esclavage la norme du chocolat, en changeant l’industrie de l’intérieur, en sensibilisant à la cause, en montrant l’exemple et en encourageant les acteurs clés de l’industrie à l’action. Les tablettes sont inspirées des marques de chocolat les plus connues au monde, qui représentent toutes ensemble le paysage de l’industrie du chocolat. La gamme Sweet Solution en édition limitée fait d’une pierre trois coups, en démontrant comment du chocolat équitable, peut être fait profitablement et apprécié sans culpabilité. En effet, elles sont faites en suivant les cinq sourcing principles de Tony’s : utiliser des fèves de cacao 100% traçables, en payant un prix plus élevé, en donnant du pouvoir aux coopératives de cultivateurs, en s’engageant dans des partenariats à long-terme directement avec les coopératives et en accordant une importance particulière à la qualité du cacao et à la productivité pour optimiser les rendements du cacao.

Tablettes de chocolat

Les cinq sourcing principles de Tony’s ont été pensés pour créer une chaîne d’approvisionnement plus juste, et pour résoudre la cause première de l’esclavage moderne et le travail illégal des enfants : la pauvreté », explique Paul Schoenmakers. « Ça n’est pas suffisant que nous mettions en place ces principes. Nous avons développé l’Open Chain de Tony’s, qui est un projet open source, accessible à tous les producteurs de chocolat. Ainsi, ensemble, on peut faire tout chocolat 100% sans esclavage. »

Du chocolat éthique

Avec d’autres producteurs de chocolat et des partenaires, Tony’s milite depuis 2017 pour une législation qui rendrait les entreprises responsables pour les violations des droits humains dans leur chaîne d’approvisionnement. Entre un dynamisme qui prend forme en Europe, une nouvelle administration aux USA, et avec les Nations Unies déclarant 2021 comme l’année internationale de l’élimination du travail des enfants, le message est limpide. Il est temps d’agir. Pour ceux qui veulent faire partie de la « Sweet Solution » et pour appeler les gouvernements à l’action cette année,Tony's lance une pétition : https://tonyschocolonely.com/petition

Logo de la pétition Tony's Chocolate

Les tablettes « Sweet Solution » de Tony’s ont été créées uniquement pour sensibiliser et encourager le plus grand nombre à l’action, quelle que soit sa place dans la chaîne du chocolat. Tous les profits des tablettes seront reversés à 100WEEKS, une plateforme indépendante qui soutient les femmes en Afrique à sortir du cercle vicieux de l’extrême pauvreté, grâce à des formations financières et des allocations en espèces.

Peggy Baron - Le 25 janv. 2021
À lire aussi
premium2
premium2