habillage
Message : Pisser sous la douche ne suffira pas
© Time for the Planet

Time for the Planet lance son 1er livre car « pisser sous la douche ne suffira pas »

Le 15 juin 2021

C’est l’histoire de six entrepreneurs lyonnais résolus à agir contre le dérèglement climatique qui, en 17 mois, ont rassemblé 22 000 associés dans 34 pays, levés quatre millions d’euros pour financer la création, dès cet été, de deux premières entreprises destinées à lutter contre les gaz à effet de serre.

Pour expliquer l'origine de ce mouvement citoyen et les valeurs qui le portent, les six fondateurs de Time for the Planet publient un livre-manifeste, à partager avec le plus grand nombre et à faire voyager de main en main.

S'engager dans la lutte contre le dérèglement climatique

Dès le titre du livre « Pisser sous la douche ne suffira pas », le ton est donné. « Ce n’est pas un objet décoratif destiné à rester sur une étagère », explique l’une des fondatrices du mouvement, Coline Debayle, pour qui ce Manifeste doit circuler le plus loin et le plus vite possible. D’ailleurs, une page entière est prévue pour que chaque lecteur qui l’a entre les mains puisse le signer avant de la passer à la personne suivante. « Il existe déjà̀ de nombreux éléments à propos de notre stratégie sur notre site internet, dans nos interviews, mais on a très rarement eu l’occasion d’expliquer la vision globale du mouvement », détaille la fondatrice. Résultat d’un travail collectif de toute la communauté, le livre, vendu à prix coûtant, n’a aucun objectif financier. « Time for the Planet n’en tirera pas un euro de profit, seulement plus de personnes engagées dans notre mouvement pour la planète », assure Coline Debayle.

Inciter à s'engager pour le climat

Pensé pour la dernière génération capable d’agir contre le dérèglement climatique, ce livre présente la solution citoyenne Time for the Planet en détail, de manière très accessible et ludique. Comment sauver le climat en s’inspirant de l’expérience du Titanic ? Quel rapport entre une pizza anchois ananas et l’open source ? Dans ce livre Manifeste, les fondateurs ne citent pas toutes les catastrophes qui attendent l’humanité mais parlent bien d’un plan pour mettre tout le monde en action, une méthode pour « tabasser ces foutus gaz à effet de serre » : lever progressivement un milliard d’euros, devenir un mouvement mondial citoyen et créer 100 entreprises qui luttent contre les gaz à effet de serre. « Notre récit seul ne vaut rien s’il ne s’accompagne pas d’actes. Si chaque lecteur passe le livre à son voisin, on dépassera le récit pour être dans l’action », explique Coline Debayle.

Plus d'infos sur le Manifeste de Yime for the Planet

Peggy Baron - Le 15 juin 2021
À lire aussi
premium2
premium2