habillage
premium
premium
Visuel d'une femme aux yeux bleus avec une fourrure noire
© Photo by Szabo Viktor on Unsplash

Stella McCartney se lance dans la fausse fourrure végétale

Le 17 oct. 2019

Stella McCartney innove avec une « faux-rrure » fabriquée à partir de polyester et de matière végétale. Elle sera commercialisée à partir de 2020.

La styliste anglaise Stella McCartney a dévoilé dans sa nouvelle collection Printemps-Été 2020 un manteau en fausse fourrure. Cette pièce est fabriquée à partir de polyester et de… maïs ! Pour une mode durable et cruelty free.

La fourrure végétale Koba

Cette innovation textile durable est le fruit d'une collaboration avec l’entreprise française Ecopel et le chimiste américain DuPont. Baptisée Koba, la fausse fourrure a nécessité dix mois de développement et deux ans de discussion entre les partenaires.  « Il s’agit d’une autre étape décisive pour le futur d’une mode plus durable et n’impliquant aucun animal », a déclaré la créatrice britannique connue pour n’utiliser que des matières vegan et non polluantes, privilégiant par exemple les colles à base d’eau ou encore les fibres à base de plastiques recyclés.

Photo d'une femme portant un manteau de fourrure végétale noir

Les premières commercialisations en 2020

Contrairement à ce que l’on pourrait penser les fausses fourrures ne sont pas forcément écologiques. En effet, la plupart sont réalisées à partir de polyester ou de modacrylique. Soucieuse de diminuer son empreinte environnementale, Stella McCartney, a fait le choix d’introduire 37% de fibres fabriqués grâce à des résidus d’amidon de maïs. Le reste du manteau est constitué de polyester recyclé. La fausse fourrure Koba devrait être commercialisée à l’horizon 2020 selon Vogue Business.

À terme, la créatrice (conseillère personnelle du PDG Bernard Arnault) espère introduire de plus en plus de textiles innovants dans ses collections et plus largement faire de ces solutions un nouveau standard dans l’industrie du luxe.

Plusieurs grandes maisons de mode ont décidé d’arrêter la fourrure. C’est le cas de Chanel, Burberry et Versace.

Peggy Baron - Le 17 oct. 2019
À lire aussi
premium2
premium1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.