habillage
Un désert aride
© Jean Wimmerlin via Unsplash

Le dérèglement climatique pourrait faire disparaître 80 millions d’emplois

Le 2 juill. 2019

Plus qu’un simple épisode caniculaire, le dérèglement climatique pourrait avoir de réelle incidences sur le monde du travail dans le monde. L'Organisation Internationale du Travail révèle que pas moins de 80 millions d’emplois sont menacés par la hausse des températures.

On parle souvent de l’inquiétude des salariés d’êtres un jour remplacés par des robots. Mais latechnologie n’est pas la seule à mettre en péril certaine professions. Un récent rapport de l’Organisation Internationale du Travail indique qu'actuellement 2,2% du total d’heures travaillées dans le monde pourraient diminuer à cause de l'augmentation globale de la température. Une hausse des température qui devrait dépasser les 1,5°C avant la fin du siècle.

L'Afrique de l'Ouest et l'Asie du Sud trinquent

Les régions qui devraient êtres les plus touchés sont l’Afrique de l’Ouest et l’Asie du Sud. Elles pourraient perdre jusqu’à 5% de leurs heures de travail, et cela dès 2030. Le rapport nommé, «Travailler sur une planète plus chaude: l'impact du stress thermique sur la productivité du travail et le travail décent» prévoit donc une perte de 2 400 milliards de dollars à l’échelle mondiale.

Le responsable : le stress thermique

Le responsable: le stress thermique. Une chaleur excessive par rapport au capacité d’un organisme, animal ou végétal. Le corps humain ne supporte que difficilement un habitat où la température est supérieure à 35°C. S’exposer à une telle chaleur, plus particulièrement en travaillant, peut engendrer des dommages physiologiques. Oui, c’est en partie pour cela que vous vous sentez nonchalant par temps de canicule.

Simon Offen - Le 2 juill. 2019
À lire aussi
premium2
premium2