habillage
premium1
premium1
des sandales portées
© Minuit sur Terre

Minuit sur Terre lance une série de sandales en édition limitée, qui prône le zéro déchet

Le 21 mai 2021

La marque de mode éthique Minuit sur Terre, précurseur en France dans la conception de chaussures à base de déchets de raisin, lance une nouvelle initiative éco-responsable pour l’été : des sandales conçues à partir de chutes de matières

Une mode plus responsable grâce à l'upcycling

Depuis 2017, Minuit sur Terre propose des chaussures et sacs conçus à base de résidus de raisin, de déchets de pommes, de céréales, ou de bouteilles plastiques repêchées dans la Méditerranée. Chaque année, sa fondatrice, Marie Viard-Klein, a pour ambition de contribuer à une mode plus responsable, une consommation plus raisonnée, en favorisant l’upcycling

Après l’Aurore sur Terre (plateforme de revente d’articles d’occasion), les pulls en coton recyclé de l’hiver dernier, les chaussures véganes usagées recyclées en semelle, ou encore les semelles recyclées avec du marc de raisin bio, la marque propose pour cet été des sandales conçues à partir des chutes de matières.

« Phoenix » : des sandales fabriquées avec les chutes de matières premières liées à la production des modèles

« La plupart du temps, l’usine avec laquelle nous travaillons commande juste ce qu’il faut de matière pour les paires à fabriquer. Malgré tout, il reste parfois quelques mètres à la fin, mais il nous semblait inenvisageable de les jeter. Nous avons donc décidé de faire renaître ces restes de matière en les réutilisant pour créer de nouvelles paires de chaussures, en édition ultra-limitée », précise Marie Viard-Klein, fondatrice de Minuit sur Terre.

Cette initiative s’inscrit dans une démarche zéro déchet en favorisant le recyclage. Pour sa collection « Phoenix », Minuit sur Terre reprend 20 modèles déjà existants et recrée 10, 20 ou 30 paires de chaque dans une couleur.

Un engagement social

« L’atelier avec lequel nous travaillons nous a proposé une réduction de 5% sur la fabrication de ces modèles, car le travail était un peu assoupli du fait que les modèles existaient déjà. Nous sommes très fiers de travailler avec cette usine au Portugal ; leur savoir-faire technique est inégalable. Nous avons donc préféré que ces 5% soient redistribués aux salariés de l’usine, ceux à qui nous devons nos merveilleuses chaussures ! » , affirme Marie Viard-Klein.

Le lancement de cette collection est prévu pour fin avril, en quantité très limitée et sans réassort possible puisque tous les centimètres de tissus ont été utilisés.

Léa Boulay - Le 21 mai 2021
À lire aussi
premium2
premium2