habillage
Capture d'écran de la plateforme  - fraisetlocal.fr -
© Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Le ministère de l'Agriculture lance « Frais et local », pour mettre en relation producteurs et consommateurs

Le 19 janv. 2021

Pour soutenir les agriculteurs et les producteurs locaux, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation lance la plateforme « Frais et local » qui a pour ambition de mettre en relation les producteurs et les consommateurs.

Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, en partenariat avec les chambres d'agriculture, annonce l’ouverture de la plateforme « Frais et local », qui permet d’identifier facilement les producteurs des réseaux partenaires et leurs points de vente près de chez soi. L'objectif est de promouvoir la consommation de produits frais et locaux et de permettre « à chacun de se rendre compte du visage qui est caché derrière ses aliments », a déclaré Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation lors de la présentation de ce site.

La plateforme « Frais et local » compte aujourd’hui plus de 8 000 exploitations et points de vente directs répartis sur tout le territoire métropolitain et dans les territoires d'Outre-Mer. Les données fournies proviennent des premières plateformes partenaires : le réseau « Bienvenue à la Ferme » des chambres d'agriculture, le réseau de l'enseignement agricole « laventureduvivant.fr » et le réseau de l’Association Française d’Agriculture Urbaine Professionnelle (AFAUP). La plateforme permet de localiser sur une carte des producteurs et leurs points de vente et d'affiner la recherche :

  • Par produits : fruits et légumes, viandes et poissons, crèmerie, boissons alcoolisées et jus, épicerie et autres
  • Par types de point de vente des producteurs : vente à la ferme, point de retrait, magasin de producteurs, marché de producteurs, vente uniquement par Internet.
  • Par réseaux partenaires

Capture d'écran de la plateforme "fraisetlocal.fr"

Des producteurs aux consommateurs

L'objectif du ministère est d’offrir un point d’entrée unique pour le consommateur en invitant les réseaux de producteurs à proposer de la vente en directe. Une adresse mail est disponible pour les réseaux qui souhaitent rejoindre la plateforme. Dans un second temps, une nouvelle version permettra aux producteurs, à des points de vente individuels (drive fermier) et aux autres sites de vente directe de s'inscrire directement sur la plateforme « Frais et local ». Sébastien Windsor, président des chambres d'agriculture souhaite « que ce soit demain la plateforme de référence du click and collect ou du recensement du circuit court, et qu’on ne laisse pas la place à d’autres plateformes étrangères (pour) faire ça chez nous ».

Pour Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, « tout acte de consommation peut être un acte citoyen, pour soutenir les agriculteurs et les producteurs près de chez soi. La plateforme « Fraisetlocal.fr », c’est une manière très simple de trouver ces endroits où acheter des produits frais et des produits locaux à côté de chez soi, qui sont ce qu’il y a de meilleur pour notre santé et, bien souvent, pour notre portefeuille ».

Les circuits courts favorisés par la crise sanitaire

La crise sanitaire a fait (re)découvrir l'existence des circuits courts aux consommateurs qui souhaitaient et devaient se fournir près de chez eux. Le réseau la « Ruche qui dit oui! »  a fait savoir que ses commandes avaient quadruplé pendant le confinement. Et même si « beaucoup on repris leur habitudes pré-Covid, certains sont restés. Ils apprécient de savoir exactement d’où vient ce qu’ils vont manger, et qui l’a produit » indique Hervé Debreu, responsable de trois Ruches à Paris.

« La crise sanitaire a placé l'alimentation au centre des préoccupations des Français. Cette plateforme que nous sommes heureux de soutenir avec notre réseau Bienvenue à la ferme est une formidable opportunité d'offrir à la fois un repère national pour le consommateur et aussi pour tous les agriculteurs qui pratiquent la vente directe ou en circuit court, contribuant ainsi à la création de valeur dans les territoires », a déclaré Sébastien Windsor, président des chambres d’Agriculture.

Peggy Baron - Le 19 janv. 2021
À lire aussi
premium2
premium2