habillage
Affiche « Je mange pour le futur »
© ANCA

Lancement du programme narratif immersif « Je mange pour le futur » sur Instagram

Le 1 mars 2021

Le programme « Je mange pour le futur » a été imaginé pour répondre aux préoccupations et aux attentes des 18-35 ans concernant leurs comportements alimentaires.

La chaire ANCA, chaire partenariale de l’établissement d’enseignement et de recherche AgroParisTech, lance le 1er mars 2021,  « Je mange pour le futur », un nouveau programme immersif et innovant à destination des 18-35 ans, entièrement diffusé sur Instagram (@jemangepourlefutur). Ce projet a pour vocation de sensibiliser cette cible à l’adoption d’une alimentation durable et suivra pendant 12 semaines l’enquête menée par une héroïne de fiction.

Logo "Je mange pour le futur"

Rendre l’alimentation durable accessible et ludique aux 18-35 ans

Qu’ils soient étudiants, jeunes actifs ou jeunes parents, les 18-35 ans représenteront les ¾ de la population active française en 2030. C’est pourquoi le programme aura comme personnage principal, Sasha, une jeune diplômée qui a pris la décision de repenser le contenu de son assiette pour agir à son échelle pour la planète. Pour ce faire, elle décide de mener son enquête pour comprendre POURQUOI et COMMENT adopter une alimentation plus durable. Voilà le point de départ de « Je mange pour le futur ». A travers cette héroïne de fiction, ce programme entend apporter des solutions concrètes et simples pour adopter une alimentation durable. De ses interrogations à ses rencontres bien réelles, en passant par ses doutes et ses réussites, ce personnage de fiction partage son parcours de manière ludique et décalée à ses abonnés. Des posts et stories aux formats variés seront publiés sur le compte Instagram @jemangepourlefutur : reportages photo/ vidéo, témoignages, quiz, sondages, recettes (…). Son discours franc et direct reprendra les codes d’Instagram et facilitera les échanges avec sa communauté.

Capture des visuels "Je mange pour le futur"

Un programme imaginé par des experts scientifiques

Les données scientifiques et de modélisations l’attestent : en matière de durabilité, nous sommes encore loin du compte. 1/4 de l’empreinte carbone des Français est liée à l’alimentation (source : ADEME-IDDRI). Selon des modélisations, il serait possible de réduire de 30% l’impact carbone de l’alimentation des Français en adoptant une alimentation plus durable (source : INRAE).

Je mange pour le futur est lauréat du programme national pour l’alimentation (PNA) du ministère de l’agriculture et de l’alimentation, en partenariat avec l’ADEME et le ministère des solidarités et de la santé, et aussi d’ag2r la mondiale et de la diagonale Paris Saclay de l’université Paris Saclay (Programme Investissement d’Avenir).

Peggy Baron - Le 1 mars 2021
À lire aussi