Advertisement
premium2Advertisement
banniere1
banniere1
sony-music-talent-factory

La Sony Music Talent Factory dresse un bilan prometteur

L'ADN
Le 17 févr. 2017

Bilan prometteur pour la première phase de sélection de la Sony Music Talent Factory, le programme de recrutement lancé par Sony Music le 1 décembre 2016.

Le 15 Janvier s'est clôturée la première des 4 phases de recrutement de la Sony Music Talent Factory. La Sony Music Talent Factory est un tout nouveau modèle de recrutement qui recherche, pour sa première édition, 3 profils de « Talent Scout », les dénicheurs des artistes de demain.

Un recrutement innovant pour une industrie musicale en pleine évolution

A l'image de l'industrie musicale et de ses métiers en pleine mutation et renouvellement, Sony Music Entertainment France a voulu innover complètement dans sa recherche de futurs collaborateurs avec une démarche originale sur le fond et la forme. Sur le fond car il n'existe que peu ou pas de formations pour le profil recherché et sur la forme par le mode de recrutement mis en place utilisant principalement la vidéo et par l'ensemble des partenariats développés.

« Comprendre le métier n’est pas déterminant, l’important est de comprendre l’enjeu du métier : faire de la musique différente »

Une réelle adhésion des candidats à cette nouvelle forme de recrutement

En effet, la Sony Music Talent Factory a été lancée le 1er décembre 2016, au niveau national, via un site dédié et une plateforme personnalisée Sony Music (en partenariat avec Scoringline, une solution de gestion et de pré-sélection de contenus vidéos en ligne). Depuis, la Sony Music Talent Factory a recensé plus de 1700 inscriptions sur les 6 semaines de cette phase (jusqu'au 15 janvierdernier).

Cette première édition est remarquable par la qualité des candidatures. Le cahier des charges demandait à chaque candidat d'exprimer sa passion pour la musique en une vidéo de 60 secondes.

La qualité des productions vidéo est bien supérieure aux premières attentes des membres du jury qui a d'ailleurs retenu 150 dossiers pour la phase 2, qui ne devait, initialement, n'en sélectionner que 100.

La Sony Music Talent Factory est également un très beau succès de notoriété, puisque 60.000 personnes ont passé en moyenne 5 minutes sur le site internet de l'opération pour parcourir le contenu de l'offre mais également des informations concernant la maison de disque et l'ensemble de ses métiers.

« Au lieu de mettre 10 lignes à créer une offre d’emploi, nous avons décidé de créer du contenu. Preuve du succès, les personnes prenaient environ 5 minutes pour explorer notre univers ».

Des partenaires qui ont fait la promotion du programme sur leurs différents supports

Le succès de cette première phase a été rendu possible par les partenaires de l'opération.

Le Crédit Mutuel en tête, qui a fait la promotion du programme via ses1400 caisses locales, un mailing spécifique à près de 260 000 jeunes clients ou encore via www.riffx.fr, leur plateforme de communication dédiée à toutes les musiques et tous les talents. Fubiz, le site du monde de l'art et de la culture, qui a réalisé le film intégré sur la plateforme de recrutement ou encore le magazine l'Etudiant et Virgin Radio qui ont communiqué sur les différentes phases du recrutement, ont participé largement à la promotion du programme Les réseaux sociaux et le bouche à oreille ont aussi contribué au succès de cette première phase.

Innovant aussi le format de l'offre d'emploi développé en partenariat avec Shazam, qui pour la première fois au monde proposait une image « shazamable » pour découvrir le contenu de l'offre.

« Nous devons rencontrer des gens qui ne font pas parti de notre micrométier, de notre petit cercle ».

Activation de la phase 2

Le cahier des charges de la deuxième phase a été envoyé aux 150 candidats présélectionnés. Au programme une sélection de 4 à 6 titres à réaliser sur soundclound et une vidéo de 180 secondes maximum pour défendre ses partis pris artistiques. Ils ont quelquessemaines pour y répondre. Les 12 derniers candidats se retrouveront pour la phase 3 en avril, une journée de « master class » au siège de Sony Music Entertainment France, l'occasion de mieux connaître l'entreprise et le métier de directeur artistique. Au terme de cette journée, 6 d'entre eux s'envoleront pour un voyage immersif au sein des différentes filiales de Sony Music Entertainment à Berlin, Londres et New York pour rencontrer les équipes artistiques internationales, s'imprégner de la culture de l'entreprise et découvrir les scènes musicales locales.

A l'issue de cette séquence internationale, 3 Talent Scouts seront recrutés en juin 2017 chez Sony Music Entertainment France.

L'ensemble du process de recrutement est disponible sur  www.talentfactory.sonymusic.fr

« Plus on se dirige vers la fin de cette opération, plus on se rend compte que les candidats sont de plus en plus pertinents et c’est assez excitant »

L'ADN - Le 17 févr. 2017
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.