habillage
ladn_ecs

La Junior Entreprise de l’ECS Paris remporte le brief de L’ADN

L'ADN
Le 3 avr. 2017

Dans le cadre d’une compétition d’agences étudiantes, l’ECS Paris (European Communication School) a choisi de faire travailler ses élèves sur une recommandation stratégique pour L’ADN. Le brief : Quelle stratégie digitale pour un média transversal et multicanal ?

 

L'ADN remercie l'ECS Paris, son directeur Arnaud Colleu, ses professeurs et intervenants ainsi que ses élèves d'avoir sélectionné et travaillé sur son cas pratique. La mission donnée aux élèves : quelle stratégie digitale mettre en place pour un média transversal et multicanal ?

Arnaud Colleu et certains intervenants de l'ECS reviennent pour nous sur cette compétition et ses particularités stratégiques.

Quels sont vos critères de sélection dans le choix d’une étude de cas/entreprise ?

Arnaud Colleu : Le principal critère reste la problématique de l’entreprise plutôt que l’entreprise elle-même. Il faut qu’il y ait un intérêt pédagogique pour les étudiants à savoir appliquer ce qu’ils ont appris.

Comme il y a plusieurs études de cas dans l’année, nous essayons d’avoir des problématiques différentes à traiter, des entreprises issues de secteurs différents, de tailles différentes avec des cibles différentes.

Enfin, dernier critère important, il faut que l’entreprise ait une réelle envie de faire travailler des étudiants sur sa communication.

 

Y a-t-il certaines problématiques sur lesquelles vous souhaitez particulièrement faire travailler vos élèves ?

A. C : Il faut que cela soit le plus varié possible ; problématique e-commerce, réseaux sociaux, repositionnement de la marque, campagne de publicité digitale…. Et surtout éviter le célèbre « on voudrait créer le buzz »

Dans le cas de L’ADN, quelle était selon vous la principale difficulté du brief ?

Nicolas Goin, consultant en stratégie digitale et management et intervenant à l'ECS : Pour moi, plusieurs enjeux et difficultés ont été posés par le brief : la capacité à se projeter dans une réponse innovante en lien avec le coeur de L'ADN, l'adaptation entre la réalité business du client et une vision prospective du journalisme et de la production de contenus, et la prise en compte des nombreuses dimensions de l'activité de L'ADN.

Nicolas Leune, dirigeant & fondateur d'YDCA : La principale difficulté selon moi a été la bonne compréhension des enjeux des médias sur le digital tout en prenant en compte de la réalité business de L’ADN et la projection sur ce que sera peut-être le journalisme de demain.

 

À l'issue de la compétition, c'est l'agence Junior Club, également Junior Entreprise de l'ECS qui a remporté le brief.

juniorclub_ecs

  • Mélissa René : Assistante marketing - Tui France
  • Julien Banon : Digital Producer UX - Disko
  • Aian Moneo : Digital Producer UX - Disko
  • Augustin Wolff : Digital Marketing - VM Ware
  • Stanislas Dauré : Chef de projet web - Moet Hennesy LVMH

 Ils répondent aujourd'hui à nos questions.

Quelles étaient selon vous les principales difficultés du brief ?

L’évolution constante des médias digitaux était la principale difficulté. D’abord parce que le lecteur est aussi connecté qu’exigeant, mais aussi parce que l’évolution du support et des formats sont les marronniers des sites d’information. Très vite, nous avons pensé que le cœur de la recommandation tournerait autour de la data. Celles générées par L‘ADN et celles de l’audience. En articulant la personnalisation du contenu autour d’une gamification des données, il nous est apparu clair que nous touchions la colonne vertébrale de la recommandation. Enfin, en positionnant L’ADN comme le média référent de l’Innovation, il nous fallait trouver un outil moderne et inutilisé, c’est pourquoi la VR a été sollicitée.

Qu’est-ce qui a défini votre réussite ?

C’est avant tout l’équilibre des compétences au sein du groupe qui a joué un rôle majeur dans l’appréhension de la problématique. L’ADN a sa particularité B2B. C’est un média qui, avant de s’adresser au grand public, parle aux professionnels de la communication. En gardant cela en tête, nous avons pu décliner une stratégie qui répond à deux insights bien précis : la qualité de l’information et son interaction avec l’audience, l’expérientiel.

Quelle était la principale force vous différenciant des autres groupes ?

Nous avons formé une Junior Entreprise (Junior Club), un accélérateur de réflexion digitale. Ce cadre nous permet d’être au fait des tendances média, Business Development et de l’innovation pour proposer une recommandation qui s’approprie ces codes en les appliquant avec des outils et élan créatif, qu’on espère novateurs.

Un grand merci aux participants et aux agences finalistes pour leur implication !

Agence DREAM TEAM : 

  • Erna Michele KOUDJOU-TEKOUE
  • Bérengère MARCHAUT
  • Merwane MEHADJI
  • Alexandra SIMIC

Agence Com.Com : 

  • Mélanie CASSESE
  • Hicham HEFIED
  • Charlie STENGELE
Agence NO NAME :

  • Mathilde FERRAND COEURDEROY
  • Valentine MAILLOCHON
  • Wahid NEJJARI
  • Jessica REAU
  • Valentin LESNIEWSKI
Agence DNA :

  • Manon DENOUEIX
  • Elisabeth DUPRAT MACABIES
  • Angéline NZEZA
  • Fayed Anis SAIDANE
  • Mathilde COLTEE
Agence Terre Ronde :

  • Mathilde CHAUX
  • Claire NGUYEN
  • Arthur BENICHOU
  • Quentin COUNIL
  • Pierre-Alain MOREAU
L'ADN - Le 3 avr. 2017