habillage
fondation abbé pierre pub

La Fondation Abbé Pierre lance aujourd'hui sa campagne hiver

L'ADN
Le 14 nov. 2016

La Fondation Abbé Pierre lance aujourd’hui une nouvelle campagne, alors que les premiers froids frappent et alors que de nombreux ménages sont toujours en danger, faute de logement digne et décent ou faute tout simplement de logement (familles précarisées, sans-abri, populations migrantes, etc.). En danger de mort, parfois.

Cette campagne vise à montrer que le mal-logement n’est pas qu’un problème de logement.

Il ne l’est pas, hélas, car avoir un toit sur la tête ne garantit plus nécessairement la sécurité, comme la Fondation l’a déjà montré par le passé. Il ne l’est pas non dans la mesure ou le mal-logement et ses stigmates — insalubrité, humidité, risques d’incendie, dangers structurels comme le plomb ou l’amiante... — percutent de plein fouet la vie de ceux qui y sont confrontés.

Pour le mettre en lumière, la Fondation illustre symboliquement, grâce aux créations de l’agence Ici Barbès, comment les marques du mal-logement s’incrustent dans la peau des personnes. Une manière de montrer que les conséquences d’un habitat dégradé peuvent être profondes et durables (santé, accès à l’emploi, échec scolaire, etc.). Elles le sont assurément.

C’est pour lutter contre ce fléau que la Fondation soutient près d’un millier de projets par an, en s’attachant tout autant à rendre le logement décent qu’à permettre à des personnes fragilisées par le mal-logement de recouvrer une place digne dans la société.

La Fondation encourage les actions innovantes, telles que la réalisation de logements d’insertion économes en charge, l’accompagnement de personnes victimes d’habitat indigne, mais aussi la lutte contre l’isolement des personnes vivant à la rue. Elle soutient également des actions sociales et culturelles avec les habitants des quartiers populaires. Des actions et une expertise qui lui permettent d’affirmer que reconstruire un logement, c’est reconstruire une vie.

La Fondation appelle la puissance publique a mettre tout en oeuvre pour lutter contre ces situations de mal-logement.

Elle veut aussi témoigner des moyens dont elle a besoin pour répondre à l’augmentation des situations d’urgences sociales auxquelles elle est confrontée quotidiennement.

Une manière de rappeler qu’elle agit grâce à la générosité de ses donateurs et qu’elle a plus que jamais besoin de leur mobilisation aujourd’hui.

Reconstruire un logement, c'est reconstruire une vie
L'ADN - Le 14 nov. 2016
premium 2