premium
premium
Tableau d'école avec la mention Only Yes is Yes
© Gerd Altmann-Pixabay

Le gouvernement s'associe à Happn contre le cyber-harcèlement

Le 25 nov. 2019

À l’occasion du 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le gouvernement se mobilise et organise une campagne de communication nommée « Arrêtons les violences ».

Celle-ci a pour objectif d’orienter les victimes mais aussi les témoins pour mettre fin au cycle des violences sexistes et sexuelles, et renforcer la notoriété des outils mis à leur disposition parmi lesquels le 3919, numéro d’écoute national, gratuit et anonyme. Cette campagne vise également à accompagner l’annonce des mesures prises suite au Grenelle des violences conjugales, visant à mieux protéger les victimes.

« On combat depuis deux ans et demi un phénomène qui existe depuis des millénaires. Il faut mesurer l’ampleur de la tâche. On prend le sujet à bras le corps. Si certaines choses avancent lentement, c’est qu’il faut bousculer les habitudes », explique Marlène Schiappa, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations.

En 2020, 1,116 milliard d’euros seront mobilisés pour l’égalité femmes-hommes, incluant la plateforme de signalement aux policiers et aux gendarmes arretonslesviolences.gouv.fr, le soutien au fonds Mukwege, des subventions à destination d’associations (augmentation de 21% en moyenne, depuis 2017), ou encore le financement de bracelets d’éloignement, avec 5,6 millions d’euros investis.

Campagne in-app de Happn pour sensibiliser au cyber-harcèlement

En parallèle, Happn, créateur d’applications de rencontre, lancera une campagne in-app (intégrée à l'application) afin de sensibiliser ses utilisateurs sur le sujet du cyber-harcèlement. Un faux profil d’harceleur sera dans l'application et révélera après quelques messages toutes les informations à connaître et les numéros d’aide en cas de harcèlement. Un message de sensibilisation sera également envoyé à la base Happn France.

« Nous menons régulièrement des campagnes de sensibilisation in-app afin de rappeler à nos utilisateurs les bonnes attitudes à avoir mais aussi pour dénoncer les comportements inappropriés. Aujourd’hui il est encore facile, malheureusement, de se cacher derrière un écran digital ; c’est pourquoi nos équipes mènent une lutte quotidienne pour lutter contre tous les agissements inadéquats et n’hésitent pas à bannir les utilisateurs qui contreviennent aux bonnes pratiques », déclare Didier Rappaport.

Capture d'écran de la campagne contre le cyber harcelement du gouvernement et happn

Peggy Baron - Le 25 nov. 2019
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.