habillage
team-orange-matuidi

Gomis et Matuidi du Team Orange s’affrontent sur FIFA 17

L'ADN
Le 21 févr. 2017

A l’occasion de la soirée Orange e-LIGUE 1, Bafétimbi GOMIS et Blaise MATUIDI se sont affrontés lundi soir lors d’un pré-Classico sur FIFA 17. Un avant-gout du choc du championnat pour les deux joueurs du Team Orange dont les équipes se retrouveront dimanche soir sur la pelouse de l’Orange Vélodrome.

Des buts, des gestes techniques, du suspense… Cette première manche du match OM-PSG a tenu toutes ses promesses. Après 20 minutes de jeu, c’est finalement Bafétimbi GOMIS qui l’a emporté 2-1. Les deux joueurs s’affrontaient aux côtés des représentants de l’Orange e-LIGUE 1 de chaque équipe : Mohand Zeggout pour le PSG, Corentin Thuillier pour l’OM.

Les deux joueurs se sont ensuite prêtés au jeu d’une interview décalée - Champs-Elysées ou Cannebière ? Montmartre ou Vieux Port ? Pauleta ou Papin ? -  avant de livrer leur analyse et impressions sur la rencontre de dimanche et l’actualité foot du moment.

Blaise Matuidi sur Manchester City / AS Monaco :

« Je suis supporter de Monaco, ils représentent bien la France. J’espère qu’ils vont gagner ce match ce soir, même si ça va être un match difficile face à une belle équipe de Manchester City ».

Blaise Matuidi sur sa relation avec Bafétimbi Gomis :

« Nous sommes plus que des amis. Bafé est comme mon frère. On s’est rencontré à Troyes, j’étais encore ado et lui débutait en pro. Il m’a pris sous son aile, m’a beaucoup aidé et m’a fait grandir dans le milieu professionnel mais aussi en tant qu’homme. Aujourd’hui, je lui dois beaucoup et il reste un grand frère, peu importe le club. Cela va au-delà d’un match de football ».

Bafétimbi Gomis sur la révélation Maxime Lopez :

« Il faut aller doucement avec Maxime. C’est un jeune joueur à qui on demande beaucoup de choses. Le recrutement de Dimitri Payet et Patrice Evra va lui apporter beaucoup d’expérience. Il faut le laisser grandir, c’est un joueur plein de talent et qui a un grand avenir ».

Bafétimbi Gomis sur le choc OM-PSG :

« Je serai dans le vestiaire pour partager ce moment avec mes coéquipiers. Quand on est blessé surtout en tant que capitaine, il ne faut pas trop s’éloigner du groupe même si c’est le genre de matchs où il n’y a pas besoin de mots pour motiver ses partenaires ».

L'ADN - Le 21 févr. 2017
premium2
premium2