habillage
premium1
premium1
Voiles d'un bateau vues d'en bas
© Neoline

Clarins s'associe à Neoline pour un transport maritime plus respectueux de l'environnement

Le 26 mai 2021

Le groupe français de cosmétiques Clarins a signé une lettre d’engagement de transport maritime avec Neoline, un armateur nantais qui souhaite généraliser un fret plus responsable développant un projet de navires à voiles. En 2023, Clarins a pour objectif d'utiliser ces cargos afin de transporter ses produits aux États-Unis.

Clarins s'engage en faveur de la transition écologique

En ligne avec la feuille de route de sa stratégie RSE pour réduire son empreinte carbone, Clarins vient de signer une lettre d’engagement de transport maritime avec Neoline, armateur français pionnier de la transition énergétique développant un projet de voiliers cargos de 136 mètres équipés de 4200 m2 de voiles.

Depuis 2020, Clarins a atteint la neutralité carbone sur les scopes un et deux et le fret aérien. D’ici 2025, l’entreprise a pour ambition de réduire de 30% son empreinte carbone globale, de devenir 100% neutre en matière plastique et d'utiliser 100% d’ingrédients d'origine durable.

L’accord signé concerne l’engagement de Clarins à réserver 20% de ses exportations pour un transport par les cargos voiliers de Neoline entre Saint Nazaire – Montoir de Bretagne (France) et Baltimore (USA) à compter de 2023. La ligne pilote desservira les ports de Saint Pierre et Miquelon, Halifax et Baltimore avec deux navires en rotation pour répondre aux besoins des chargeurs et assurer un départ tous les quinze jours.

Un fret plus responsable

Les futurs cargos de Neoline utiliseront le vent comme propulsion principale ce qui permettrait de réduire de 90% les émissions de CO2 liées au transport maritime de marchandises sur la ligne transatlantique par rapport à un navire conventionnel de même taille.

Conscient des enjeux environnementaux, sociaux et éthiques de son activité, Clarins se pose en acteur de la transition énergétique de sa logistique de transport avec ce nouvel accord.

Léa Boulay - Le 26 mai 2021
À lire aussi
premium2
premium2