habillage
Briques auto-bloquantes FabBrick
© FabBRICK

FabBRICK transforme les déchets textiles en matériau de construction

Le 9 mars 2021

Le marché de la construction est polluant et énergivore, alors pour limiter la pollution de ce secteur FabBRICK revalorise les vieux vêtements en un matériau de construction.

Alors étudiante en architecture, Clarisse Merlet, fondatrice de FabBRICK, constate que le domaine de la construction est très polluant et très énergivore, elle décide donc de trouver une alternative qui permet de construire autrement et notamment avec l'utilisation de déchets tels que les bouteilles en plastique, les cartons ou encore les gobelets. Par la suite, Clarisse se rend compte que le textile, secteur très polluant également, est très peu recyclé alors qu'il possède des propriétés intéressantes pour la construction sachant que le coton est considéré comme un très bon isolant. Elle a alors l'idée de revaloriser les vêtements mis au rebut en en faisant une matière première innovante. En s'appuyant sur les caractéristiques des textiles récupérés, elle conçoit un matériau de construction écologique, design, à la fois isolant thermique et acoustique.

 

Briques auto-bloquantes FabBrick

Transformer les déchets textiles en matériaux de construction

Le secteur du bâtiment a un rôle essentiel à jouer dans la transition écologique et énergétique. Mais pour cela il faut pour repenser les méthodes de construction et transformer les matériaux. C'est ce que propose FabBRICK en recyclant nos vieux vêtements pour en faire un matériau de construction structurel, isolant et esthétique et ainsi transformer nos déchets en ressource pour construire. En effet, même si beaucoup des déchets textiles ont des propriétés intéressantes pour la construction, sur le total des textiles mis sur le marché en France chaque année, seulement 32,5% sont récupérés par les organismes de collectes pour être retraités. À l’échelle individuelle, alors qu’un français jette en moyenne 12kg de vêtements par an, seulement 2,5kg sont recyclés. Pourtant, sur les 195 000 tonnes de vêtements et textiles collectés par an, 60% des pièces, qui sont la plupart en coton, sont suffisamment en bon état pour être réutilisées. Aujourd'hui FabBRICK est un trait d'union vertueux entre ces deux secteurs que sont la construction et le textile.

Graphique de fabrication des briques auto-bloquantes FabBrick

Des briques écologiques en textile recyclé

L’idée est d’intercepter les vêtements trop abîmés pour être re-porter afin de les transformer en briques structurelles et isolantes. Une fois assemblées, ces déchets textiles deviennent des briques auto-bloquantes. Grâce à leur forme emboitable, les briques permettent de monter et démonter facilement des cloisons et peuvent être ré-utilisées sur différents projets. Les briques peuvent ainsi s'adapter à différents espaces et différents usages, en intérieur ou en extérieur pour des évènements éphémères. Elles peuvent également être déclinées sous forme de mobilier ou de cloisons. Ce matériau innovant est à la fois porteur, isolant (acoustique et thermique) et esthétique. En un an plus de 41 500 briques ont déjà été produites soit l'équivalent de 13 tonnes de déchets textiles revalorisés.

Briques auto-bloquantes FabBrick

FabBRICK a remporté plusieurs concours tels que « FAIRE 2017 » du Pavillon de l'Arsenal, « Start'In ESS » de la Mairie de Paris et « Petit poucet » dans la catégorie « bâtisseurs de demain ».

Peggy Baron - Le 9 mars 2021
À lire aussi