habillage
Lettres sortant d'un ordinateur
© Muhammad Ribkhan - Pixabay

Impact environnemental papier VS numérique : l’étude de La Poste casse les idées reçues

Le 19 oct. 2020

La Poste a mandaté le cabinet indépendant Quantis afin de réaliser une Analyse de Cycle de Vie (ACV) comparant l’impact environnemental des supports courants de la relation client dans leur version papier et leur équivalent numérique : les résultats bousculent les idées reçues.

63 % des Français déclarent avoir davantage confiance dans une entreprise qui propose des produits durables à ses clients*. Un chiffre qui souligne l’importance de l’environnement dans l’esprit des consommateurs. Le marketing et la communication constituent des leviers de cette transformation, sur lesquels les annonceurs peuvent agir… Afin de disposer de données fiables pour aider les entreprises à faire des choix éclairés, la poste a mandaté le cabinet Quantis pour comparer l’impact environnemental des supports courants de la relation client dans leur version papier mailing, flyer, facture, etc... et numérique, en réalisant une Analyse du Cycle de Vie (ACV).

Pour une communication plus responsable

Parmi les grands enseignements, contrairement à certaines idées reçues, il faut retenir que les solutions papier ont un impact comparable, voire plus favorable sur certaines dimensions à leur équivalent numérique. Cela rappelle en outre que les solutions dématérialisées ne sont pas sans impact sur l’environnement.

L’ACV, effectuée sur 5 scénarios (publicité pour une marque automobile, catalogue d’une marque de mobilier, prospectus pour une chaîne de restauration, promotion d’une enseigne de distribution et facture d’électricité), a mesuré selon 16 indicateurs, leur impact respectif sur l’environnement et la qualité de vie. Quel que soit le support choisi, papier ou numérique, l’ACV a permis d’identifier des leviers d’optimisation pour une communication plus responsable. Les résultats  prônent la complémentarité des deux media pour une communication plus responsable qui associe performance marketing et performance environnementale.

Résultats de l'étude de La Poste concernant 2 scénarios :

Publicité pour une marque automobile

Scénario : Mailing couleur envoyé par courrier comparé à un site Internet accessible en ligne via un lien envoyé par emailing publicitaire.

Pour ce scénario, le papier est plus favorable que le numérique pour 13 indicateurs environnementaux sur 16, notamment en qui concerne : le changement climatique, l'utilisation de ressources fossiles, la santé humaine et l'acidification des océans.

Etude de cas concernant une publicité pour une marque automobile

Prospectus pour une chaîne de restauration

Scénario : Flyer recto en couleur distribué en boîte aux lettres comparé à une vidéo publicitaire consultée sur un réseau social.

Pour ce scénario, le papier est plus favorable que le numérique pour 15 indicateurs environnementaux sur 16, sauf sur l'utilisation des sols.

Etude de cas concernant un prospectus pour une chaine de restauration

Découvrir l'intégralité de l'ACV de la Poste

*Source : Baromètre GreenFlex-ADEME 2019

Peggy Baron - Le 19 oct. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Il faut lire l'étude entier! Cet article présente les resulats en mode manipulatif. Par example, un catalogue d'une marque de mobilier e définitivement plus nocif en papier qu'en numerique. La version numerique est supérieure en 11 indicateurs, notamment en ce qui concerne le changement climatique, l'utilisation de l'eau, l'ecotoxicite de l'eau douce et des 8 autres indicateurs. Il faut les comprendre et les utiliser correctement.