habillage
Protections périodiques
© Karoline Grabowslka - Pexels

Carrefour s’engage contre la précarité menstruelle

Le 1 mars 2021

Carrefour s’engage contre la précarité menstruelle et offre des protections périodiques aux étudiantes.

Carrefour s’engage dans la lutte contre la précarité menstruelle en s’engageant aux côtés du gouvernement et de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour proposer gratuitement des protections hygiéniques aux étudiantes. Dans l’attente de l’entrée en vigueur des nouvelles mesures gouvernementales au sein des établissements universitaires à la rentrée, les hypermarchés Carrefour offriront un paquet de protections périodiques par mois aux étudiantes, jusqu’au 31 août 2021, sur présentation de leur carte étudiant.

Lutter contre la précarité menstruelle

Alors que la précarité et l’isolement touchent de plus en plus les jeunes et notamment les femmes, le coût des menstruations est un poids dans le budget de nombreuses étudiantes : 33 % d’entre elles estiment avoir besoin d’une aide financière pour acheter leurs protections périodiques (1). Dans le contexte de crise sanitaire et sociale actuel, Carrefour, partenaire du quotidien des Français et acteur engagé pour leur pouvoir d’achat, souhaite agir contre la précarité menstruelle en offrant des protections hygiéniques aux étudiantes en amont de l’installation, par le Gouvernement à la rentrée, des 1 500 points de distribution au sein des universités. À partir du 2 mars 2021 et jusqu’au 31 août, les étudiantes pourront bénéficier d’un paquet gratuit par mois de tampons ou de serviettes hygiéniques Carrefour Soft dans tous les hypermarchés Carrefour. Afin que cette offre puisse profiter au plus grand nombre, elle est limitée à un produit par mois sur présentation de la carte étudiant et de la carte de fidélité lors du passage en caisse.

Serviettes hygéniques

(1) Étude réalisée par la Fédération des associations générales étudiante (FAGE) le 8 février 2021

Peggy Baron - Le 1 mars 2021
À lire aussi