En Croatie, le football s'engage pour lutter contre les stéréotypes de genre

Un maillot rose pour lutter contre les clichés sexistes et promouvoir l'égalité entre les hommes et les femmes : sur l’appel de l’association CARE accompagnée par son agence CLM BBDO, le football s'engage pour lutter contre les stéréotypes de genre en Croatie.

Le dimanche 8 mars 2020, lors de la rencontre entre Rijeka et l’Hajduk Split en Croatie : le joueur vedette Franko Andrijašević a pris tout le monde de court en entrant sur le terrain avec son maillot teint en rose alors que tous les joueurs de l’équipe de Rijeka portaient le maillot blanc officiel règlementaire.

L'opération baptisée #PinkJersey, à l’initiative de l’association CARE et signée par l'agence CLM BBDO, a mis en scène une erreur de lessive faite par un joueur star du club de Rijeka. Une façon de faire prendre conscience à la population masculine des Balkans qu'une répartition plus égalitaire des tâches ménagères est un premier pas vers plus d'égalité entre les hommes et les femmes.

Le partage des tâches, un pas vers l'égalité hommes et femmes

Dans les Balkans, seulement 11% des hommes participent aux tâches ménagères. « Atteindre l’égalité hommes-femmes demande de la pratique. Continuons. »  C’est le message porté par le footballeur Franko Andrijašević et l’association CARE. 

« Le football est connu pour être un secteur très machiste. Et dans les Balkans, nos sociétés sont également sclérosées par l’héritage d’années de guerre et des tas de clichés : les femmes doivent avant tout s’occuper de la maison et les hommes doivent avoir des comportements virils et violents. J'espère que cette action, qui sera vue par des millions de personnes devant leur télé, va lancer des débats au sein des familles et encourager des gens à se libérer des stéréotypes qui nous enferment », a expliqué Franko Andrijašević.

À lire aussi

Ce site utilise Google Analytics.