habillage
Village de Piquiá de Baixo
© Fédération Internationale des Droits Humains

FIDH et l’agence Babel interpellent sur la situation d'un village brésilien

Le 2 nov. 2020

Suite à un appel d’offres, la Fédération Internationale des Droits Humains a choisi l’agence Babel pour interpeller l’opinion publique sur la situation de Piquiá de Baixo, un village victime de l'industrie minière.

Piquiá de Baixo, village situé au nord-est du Brésil, est victime depuis plus de 30 ans de l’industrie minière et sidérurgique. Les usines qui entourent la ville, parfois à quelques mètres des habitations, ont transformé le village en « zone sacrifiée », une zone où l'État néglige les droits de la population et de la nature au profit du marché de l’acier. Poussière d’acier, contamination de l’eau et des ressources alimentaires, pollution sonore, déchets toxiques et brûlants à ciel ouvert… le quotidien – et ses conséquences sur la santé des habitants – est un enfer.

Invitation a Pixia de Baixo

 « Une invitation à Piquiá de Baixo »

Malgré dix années de plaidoyer de la FIDH et l'intervention de l'ONU, la situation reste catastrophique et l'État et les entreprises n'ont pas pris leurs responsabilités et font comme si tout allait bien. Piquiá de Baixo a donc décidé d’inviter ces responsables pour fêter ensemble les 30 ans d’implantation de Grupo Ferroeste – propriétaire d’une des usines – dans la ville. L’occasion de partager ensemble un repas pas comme les autres.

La FIDH, accompagnée de l’agence Babel, lance cette campagne en digital et sur les réseaux sociaux, quelques jours après l’anniversaire de Grupo Ferroeste, pour encourager chacun à partager cette invitation et à signer une pétition pour que les choses changent enfin.

FIDH - Une invitation à Piquiá de Baixo from babel on Vimeo.

Peggy Baron - Le 2 nov. 2020
À lire aussi
premium2
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.