habillage
Avion
© Skeeze - Pixabay

L’Armée de l’air lance une campagne de recrutement

Le 31 janv. 2020

L’Armée de l’air propose 3 500 postes par an sur les trois années à venir, soit 10 500 emplois à pourvoir dans plus de 50 métiers.

Dès 2020 et jusqu’en 2022,  3 500 postes annuels seront ouverts, soit la possibilité pour 10 500 jeunes de 16 à 30 ans d’intégrer l’Armée de l’air sur les trois prochaines années.

Soixante-dix-sept métiers composent aujourd’hui la communauté des Aviateurs. Plus de cinquante d’entre eux nécessitent des candidatures extérieures, notamment dans les secteurs de la sécurité et de la protection, de la maintenance aéronautique, des systèmes d’information et communication, du cyber, du renseignement et du contrôle aérien.

Au total, onze domaines (administratif RH ; bâtiment et infrastructure ; communication ; hôtellerie et restauration ; informatique et télécommunication ; logistique et transport ; mécanique ; opérations aériennes ; renseignement ; santé et condition physique ; sécurité et protection) feront l’objet de recrutements importants ces trois prochaines années.

Un recrutement destiné à la génération z

Si les recrutements de l’Armée de l’air sont destinés au moins de 30 ans, ils sont majoritairement centrés sur une moyenne d’âge constatée de 22 ans. Ce sont donc ces quelque 16 millions d’hommes et de femmes de la génération Z qui seront susceptibles de rejoindre les rangs de l’Armée de l’air.

Déployée à partir du 31 janvier 2020, la nouvelle campagne de communication été pensée par l’agence WAT - We are together. En prolongement des campagnes précédentes, elle franchit un cap supplémentaire en valorisant les atouts de l’institution en tant qu’employeur à forte attractivité, en cohérence avec les attentes de la génération née après 1995.

« Venir et Devenir – Rejoignez la communauté des Aviateurs »

Avec cette nouvelle signature, l’Armée de l’air lance un appel direct qui invite à l’action (Venir) et promeut la possibilité de carrière et de progression (Devenir). Mais elle explique avoir voulu aller plus loin en soulignant la pluralité des expériences possibles pour répondre aux attentes d’une génération qui recherche sens et utilité dans un métier.

 

Peggy Baron - Le 31 janv. 2020
À lire aussi
premium2
premium2