habillage
Une jeune femme tient une cigarette électronique IQOS
© Alina Tapilana

Philip Morris stoppe sa campagne d'influence pour les cigarettes électroniques IQOS

Le 16 mai 2019

Après avoir rémunéré une influenceuse en dessous de l’âge légal pour faire la promotion d'une cigarette électronique, Philip Morris International suspend sa campagne des influenceurs pour ses produits IQOS.

Bad buzz pour le fabricant de cigarette Philip Morris qui met un terme à sa campagne de marketing d'influence sur les produits IQOS. Une enquête réalisée par l'agence Reuters a révélé qu'une ambassadrice russe de la marque était âgée de seulement 21 ans lorsqu’elle a été rémunérée par le géant du tabac, pour promouvoir ses produits. Philip Morris en Russie. Pourtant, le fabricant déclare que 25 ans est l’âge minimum légal, établit dans politique d'entreprise pour ses campagnes...

Une incitation au tabagisme chez les plus jeunes

Alina Tapilina a généré du brand content pour la marque de manière conséquente. Elle a notamment présenté via son compte Instagram les nouveaux modèles IQOS. L’influenceuse a également plusieurs fois diffusés des messages positifs sur l’usage de cette cigarette électronique auprès de ses jeunes followers.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ALINA TAPILINA (@alina_tapilina) le

Alors que l'addiction des jeunes aux cigarettes nouvelle génération fait débat, Philip Morris avait promis d’écarter les adolescent de sa cible de communication concernant les produits IQOS. Une mesure qui faisait partie des conditions imposés par la Food & Drug Administration aux Etats-Unis.

Simon Offen - Le 16 mai 2019