habillage
premium1
actu_11385_vignette_alaune

Weight Watchers hausse le ton

Le 21 déc. 2011

La communication de Weight Watchers prend un virage à 360°. Sur la forme, elle emprunte les codes de la beauté; sur le fond, elle pointe du doigt la malbouffe et les régimes miracles..

 

Dès 2012, Weight Watchers arbore une nouvelle campagne en rupture avec les anciennes communications de la marque. Changement de ton, changement d'images, la marque dénonce et flirte avec les codes de la beauté et de la mode. Une nouvelle signature « Stop les régimes. Ré-apprenez à manger » est née tout naturellement suite à un constat - les femmes et hommes sont perdus dans l 'explosion des régimes les encourageant à perdre du poids, les diktats de la mode les préférant "Mince" et l'omniprésence de la Junk food qui brouille les pistes.

 

Pour Corinne Pollier, senior vice-présidente de Weight Watchers France: " Il nous a semblé qu’il était important de reprendre la parole et de pointer le diktat des régimes et autres privations. Nous considérons que perdre du poids doit s’inscrire dans la durée. Nous reprenons la parole au moment où il existe une inflation de promesse en totales contradictions avec les recommandations médicales. Avec cette campagne, nous voulons attirer l’attention sans culpabiliser d’où ce choix visuel et esthétique. Nous avons voulu utiliser les codes de la mode et de la beauté. Réapprendre à manger, c’est réapprendre les bases de l’alimentation.»

 

Pour cette nouvelle campagne, de l'affichage et un film, réalisé par le célèbre Rankin et conçu par l'agence Fred&Farid qui a remporté le budget il y a quelques mois face à cinq agences.

 

Changement à 360°: la création emprunte et détourne les codes de la mode et de la beauté et, avec une reprise de Brigitte Bardot, plonge dans le Glamour. Comment naît l'idée d'un tel positionnement? D'un constat du marché mais pas seulement: « Il existe une offre pléthorique de régimes qui peuvent se contredire. Les gens sont désorientés. Ce que propose WW est un programme qui est un vrai dialogue avec les consommateurs pour réapprendre à manger. Nous avons fait le choix d’être au dessus du débat. « Stop les régimes, réapprenez à manger. » Sur la forme, nous avons choisi un message saillant et très visible pour concentrer notre efficacité. L’objectif est de dépoussiérer l’image de WW car ceux qui n’y vont pas en ont une perception poussiéreuse du type réunion Tupperware. Nous voulions rendre la marque plus Glam, car être mieux dans son corps c’est se sentir plus beau d’où le rapport évident à la beauté et au glamour mise en scène par Rankin qui exprime le sens de la provocation et du glamour moderne. Chaque plan et  visuel explore un excès alimentaire, pointe les mauvaises habitudes, la junk food, les sucreries » souligne Frédéric Raillard, Co-fondateur de l'agence Fred & Farid.

 

Ceci est la première prise de parole de la marque qu'elle entend bien poursuivre. Une nouvelle ambassadrice qui n'est autre que la chanteuse Amel Bent partagera son expérience Weight Watchers: " Plus qu’une égérie Amel Bent devient notre ambassadrice. Elle a suivi notre programme, réappris à se nourrir. C’est une jeune femme très abordable et très humble, qui n’hésite pas à partager son expérience lors d’interview par exemple. Ce qui nous intéresse dans la personnalité d’Amel, c’est sa capacité à aider les personnes à se projeter." précise Corinne Pollier.

 

virginie achouch


 

 

 


L'ADN - Le 21 déc. 2011