habillage
premium1
actu_16969_vignette_alaune

Warner Bros gâte ses fans

Le 8 déc. 2013

Warner Bros déploie sa stratégie digitale en lançant MyWarner, la plateforme made in France, qui célèbre plus que jamais les fans du studio.

Lancé il y a quelques mois, MyWarner est LA plateforme de fidélisation qui gâte les téléspectateurs sans contrepartie.

Elle est le fruit de la réflexion d’Emmanuel Durand, Vice-Président de Warner Bros Entertainment  France en charge des activités marketing notamment sur le cinéma, la vidéo et les jeux vidéo.  Après un parcours dans le monde de la musique et celui des cosmétiques, Emmanuel Durand,  arrivé il y a quatre ans chez Warner Bros, a souhaité trouver la solution pour créer un lien et de l’engagement avec les fans des productions du studio. « L’obsession était de pouvoir utiliser le vecteur de la recommandation car il était impossible de créer une préférence de marque » explique-t-il.

 

L’avantage indéniable,  il est vrai, sont les contenus détenus par la Warner qui ne sont pas perçus comme de la publicité.  C’est donc en s’associant à MFGLAbs que naquit « ce programme de fidélisation basée non pas sur la transaction mais sur l’engagement ».

Avec MyWarner, les 200 000 fans connectés sur les réseaux sociaux peuvent remporter des challenges et donc cumuler des badges, des points  qu’ils peuvent ensuite utiliser pour une séance en VOD ou contre un objet collector. Ils ont également accès aux contenus exclusifs liés à leur film ou série préférés.

Bien entendu pour mieux anticiper les goûts des fans, MyWarner récolte quelques data afin de les réengager sur des critères spécifiques. « Les fans sont volatiles, le data permet d’avoir leur attention, de créer un lien » rajoute Emmanuel Durand

Aujourd’hui sur Facebook via une application et sur mobile, la plateforme sera déclinée  fin mai sur Google+ et Twitter. Le studio ambitionne de réunir 1 million de membres d’ici la fin de l’année.

D’ici là, c’est dans la vraie vie qu’il donnera rendez-vous à ses fans en organisant le 26 mai prochain au Grand Rex, My Warner Day, évènement pendant lequel les membres qui auront gagné leur place pourront visionner des images exclusives des films, séries et jeux-vidéos du studio.

Pourquoi cette stratégie pour le studio qui produit des programmes qui ne peuvent que rassembler ? De Gatsby en passant Batman, Arrow, The Hobbit, Game of Thrones, les films de Kubrick à Very bad Trip 3…, WB pourrait toucher les 15-24 ans avec de simples pages dédiées à un film ou une série. Pour Emmanuel Durand, ce choix est porté par plusieurs raisons : « MyWarner est généreux ! Plus le lien est fort, moins le fan ira sur du téléchargement illégal.  Ce qui préserve notre chaine de valeur »

En 2010, le concours « Harry Potter dans ta ville », un interville on et offline où l’enjeu était de remporter  la diffusion de l’avant-première du dernier opus de l’apprenti sorcier à sa ville, a permi un constat :  « On a commencé à comprendre la demande avec cette opération et le besoin d’être dans le monde réel pour partager ses passions »  rajoute E. Durand.

Sur les 100 millions d'€ d'investissements médias dépensés chaque année, aujourd’hui, le studio en consacre  25 % au digital. Ce sera 40% en 2015.

 

Virginie Achouch

 

L'ADN - Le 8 déc. 2013