habillage
premium1
actu_22705_vignette

Vers une mode connectée

Le 10 sept. 2014

Lancé par un partenariat entre Intel et Opening Ceremony, le bracelet luxe connecté sera la nouvelle tendance de cet hiver.

Une nouvelle ère de collaboration entre mode et technologies a sonné. Comme tout nouveau phénomène, cela passe d’abord par des expérimentations. Certains designers de mode osent désormais franchir le pas mais ils ne sont pas nombreux à les intégrer au sein de leur création. La plupart des marques se servent du digital mais uniquement comme un nouvel élément au service de leur stratégie de communication. Ils l’utilisent pour produire de nouvelles expériences client, visuelles ou sensorielles. Cela s’est notamment illustré lors des défilés de maison de couture et parmi les plus marquants des dernières années, rappelons celui en hologramme de Burberry, les drones chez Fendi, les Googles Glass chez Diane Von Furstenberg ou le mapping 3D sur les robes de Franck Surbier. Et hier, Yves Saint Laurent Beauté a annoncé un tutoriel de maquillage lancé pour les Googles Glass.

Mais depuis l’arrivée des montres connectées, la technologie s’est appropriée l’objet et a pris le dessus sur l’esthétique même du bijou-montre ou bijou-bracelet. Sans traiter des modèles sportifs, très plastiques, les modèles comme la Pepple, la G Watch R de LG ou la Moto 360 de Motorola reflètent la priorité mise sur les fonctionnalités et la technicité du produit. Aussi développés ou pratiques soient-ils, ils ne décollent pas de la catégorie de gadgets hi-tech.

Mais ce positionnement ne semble plus suffire : désormais, la course de l’objet de luxe high-tech est lancée. La mode se réapproprie les technologies et l’esthétique et le design deviennent des composants aussi essentiels que ses fonctionnalités. Ils font partie de son identité.

Parmi la plus belle innovation « es-téchnologique » de cette année Intel et Opening Ceremony ont dévoilé avant hier leurs premiers bijoux hi-tech : les bracelets MICA (My Intelligent Communication Accessory). Designés par Humberto Leon et Carol Lim (fondateurs d’Opening Ceremony et directeurs créatifs de Kenzo depuis 2011), ils comportent tous deux un écran incurvé en verre de saphir (de plus de 4 centimètres, 1.6 inch) et sont disponibles en deux modèles, l’un en peau de serpent noire, perle de Chine et pierre de lapis-lazuli de Madagascar, l’autre en peau de serpent blanche, œil de tigre d’Afrique du Sud et obsidienne de Russie. Souhaitant garder une part de mystère et se positionner du côté « objet luxe », l’ensemble des fonctionnalités n’a pas encore été dévoilé mais on sait déjà qu’une radio sans fil et un modèle 3G seront incorporés. Il servira très certainement à afficher l'heure, mais aussi les SMS, notifications et autres fonctions connectées. Ces créations aux univers rétro-futuriste, mi-antique, mi Star Trek, nous téléportent dans  « l’ultra-futur » où les technologies sont réconciliées avec la mode et surtout associées au luxe.

Apple qui n’est pas un acteur de l’industrie de la mode et du luxe mais qui a adopté un positionnement luxe, s’illustre dans cette nouvelle mouvance : les nouvelles Apple Watch se positionnent comme une technologie destinée à être portée. Les modèles dévoilés mardi soir, avec bracelet changeable sont pour certains équipés d’un écran en saphir incurvé et l’une des versions comporte de l’or 18 carats. Pour son lancement, le géant avait d’ailleurs recruté le directeur commercial de Tag Heuer après Angela Ahrendts (ancienne PDG de Burberry) pour gérer les magasins physique et la boutique en ligne et Paul Denève (PDG d'Yves Saint Laurent) en tant que vice-président d’Apple.

La course pour la montre connectée est lancée. Elle a été inaugurée par Free lance, la marque de chaussures qui s’est associée cet été à Samsung pour la sortie du nouveau Galaxy S5 et de son bracelet connecté Gear Fit. Celui-ci était disponible sur mesure en version or, argent, imprimé léopard ou python rouge ou vert afin de s’assortir au mieux avec la collection de la marque. Michael Bastian (créateur de GANT) a annoncé en août qu’il préparait également une montre connectée pour HP.

Les partenariats entre géants des nouvelles technologies et pointures de la mode sont donc d’actualité et nous éloignent de l’ère des objets connectés au design trop rigide, masculin et minimaliste. Le numérique offre un nouveau terrain où peut s’exprimer leur créativité.

En plus d’être branchée, la mode est belle et bien connectée.

 

MICA (My Intelligent Communication Accessory) d'Opening Ceremony et Intel

 

 

 

Apple Watch Edition (capture d'écran https://www.apple.com/fr/watch/design/)



L'ADN - Le 10 sept. 2014