habillage
actu_12298_vignette_alaune

Vaincre l'autisme, arrêter la barbarie

Le 8 mars 2012

Care s’engage aux côtés de Vaincre l’Autisme pour dénoncer la pratique du « Packing » dans les hôpitaux. Une méthode moyenâgeuse et barbare qui tient plus du supplice que du soin.

Le packing consiste à emballer étroitement, comme des momies, des enfants atteints d’autisme dans des draps humides et glacials qui ont été placés au réfrigérateur pendant au moins une heure ... La séance dure environ 45 minutes et peut se répéter jusqu’à 5 jours par semaine, pendant des années. Peu importe l’état émotionnel de l’enfant, s’il peut s’exprimer ou pas.

 

Dans la lignée de l’action menée depuis plus de 10 ans par l’association Vaincre l’Autisme pour la reconnaissance de cette maladie neurologique et pour une prise en charge adaptée, Care signe un film viral dénonçant cette pratique controversée et appelant explicitement à son interdiction.

 

Conçu par Care et réalisé par Woow, le film de 60 secondes se présente comme une fausse bande-annonce pour un film d’horreur ou de suspens hollywoodien, intitulé « Le Packing ». La bande-annonce se conclut par un reveal signé Vaincre L’Autisme, dénonçant la pratique du « packing » dans les hôpitaux pédopsychiatriques et les structures médico-sociales. Montage rapide, typique des bandes annonces de films à suspens, accroches provocantes et musique angoissante visent à interpeller et sensibiliser le grand public et les autorités.

 

Cette annonce est diffusée depuis le 6 mars, journée d’action contre le « Packing ». A cette date, Vaincre l’Autisme avait également prévu, en écho à la première manifestation ayant eu lieu sur le packing en 2009, de manifester symboliquement, sur le même lieu, le Pont des Arts, pour faire état de la situation qui perdure en France, 3 ans plus tard, en matière de prise en charge de l’autisme.

Une manifestation annulée « pour des raisons de sécurité ». Les manifestants n’ont, dans un premier temps, pas eu le droit d’installer leurs banderoles sur le pont et de distribuer les flyers de sensibilisation. Puis, après plus d’une heure de négociation, les services d’ordres les ont informés que la manifestation était tout simplement interdite : « la manifestation est refusée telle que demandée ».

Une décision de la préfecture qui fait tâche alors que 2012 est l’année de l’Autisme, reconnu Grande Cause Nationale.

 

L'ADN - Le 8 mars 2012
premium2
premium2