habillage
premium1
premium1
rosapark-paulbert

Rosapark lance un livre en hommage à son quartier

L'ADN
Le 16 mars 2017

Bertrand Auboyneau, François Simon et Rosapark proposent aux éditions du Chêne « Village Paul Bert », une promenade, autour de la rue Paul Bert, pour découvrir les recettes, restaurants et autres lieux de bouche du quartier.

Cette balade gourmande, propice aux confidences de commerçants, clients, célébrités et simples promeneurs hauts en couleur, évoque les adresses fétiches de ce petit village en plein Paris. Les meilleurs bistrots, caves et autres terrasses qui font la saveur de la rue Paul Bert sont présentés avec humour et agrémentés de recettes appétissantes.

Quel lien peut-il bien exister entre les rues animées et parfumées du village Paul Bert, et la démarche d’une agence de publicité ?

rosapark-paulbert

Sur le papier, l’équation n’est pas évidente à déchiffrer, pourtant Rosapark partage bien plus qu’une adresse avec son quartier.

La rue Paul Bert, c’est un lieu au cœur de la capitale, avec l’âme d’un village où l’on se parle, où l’on se connaît. C’est la rue devenue en quelques années centre névralgique de la bistronomie parisienne. C’est un lieu où se mêlent les influences et les savoir-faire – de l’Argentine au bistrot de quartier, de l’écailler au chef pâtissier. Un lieu comme il y en a peu, et dont le caractère ne peut que profiter au foisonnement des idées.

rosapark-paul

Si les plus belles collaborations sont parfois le fruit du hasard, celle-ci n’en est donc pas tout à fait un. Au-delà de la dynamique du quartier et de sa position stratégique, l’histoire qui unit Rosapark à son voisinage est aussi celle d’une rencontre entre artisans, entre amateurs du geste, entre passionnés des bonnes et des belles choses.

rosapark

« Ce qu’on aime dans cette rue, dans ce quartier, c’est son incarnation. Ce n’est ni vieillot, ni trop riche, ni trop vieux ni trop exclusif. Ici, c’est un bon équilibre, ce sont des bonnes vibrations. Pour tout vous dire, ce quartier nous parle viscéralement parce que nous, nous sommes dans le “craft”, le geste artisanal, le trait sur le papier. En cela, nous sommes frères du menuisier, du cuisinier, des architectes. Lorsque nous recevons nos clients, nous avons une histoire à raconter. », explique Jean-François Sacco, co-fondateur de Rosapark et directeur de la création.

 

L'ADN - Le 16 mars 2017
premium2
premium1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.