habillage
actu_18806_vignette

Retour sur la pétition d'Uber

Le 21 oct. 2013

La pétition du patron France d'Uber, Dimitri Pierre Gore-Coty, contre le délai d'attente de 15 minutes souhaité par le Gouvernement a fait du chemin, mais pas le grand buzz.

Si le bras de fer entre taxi et VTC est un sujet que les media ont couvert, nous avons demandé à Synthesio de mesurer le buzz sur les réseaux sociaux suite au lancement de la pétition, parue le 16 octobre dernier par le directeur France d'Uber.

La startup Synthesio a en effet mesuré que 1 095 tweets avaient été publiés sur le hashtag #SauvonsUber depuis l'appel à soutien. Le nombre de mentions d'Uber sur les médias sociaux a bien augmenté pendant ces quelques jours, avec notamment un pic du nombre de mentions le 17 octobre. Mais cela reste assez restreint toutefois, même si quelques utilisateurs très suivis y ont participé.

Pour Synthesio, cette pétition a également suscité une légère polémique auprès des détracteurs d'Uber, en particulier les chauffeurs de taxis. @Taxis_FR est un des plus actifs avec des tweets particulièrement agressifs : 

- "#PourNePasFaireDeConcurrence Sauvons ceux qui ne paient pas d'impôts #SauvonsUber du paradis fiscal du Delaware US http://t.co/hbVkOOC51H". Mais Synthesio souligne que ce dernier n'ayant que peu de followers, la visibilité de ses tweets reste faible.

En revanche, le chauffeur de taxi @le_terrier en a, lui, profité pour créer le hashtag #PourSoutenirL'EvasionFiscale mais qui sera peu repris (moins de 40 fois).

Parmi les utilisateurs de Twitter plus suivis, le compte @humourdedroite qui compte plus de 222 000 followers a également critiqué la méthode d'Uber. Ni bon, ni mauvais buzz - LeCab, Chauffeur Privé, AlloCab, SnapCar se sont réunis et ont de leur côté du coup lancé également leur pétition et le mouvements non pas des pigeons mais des "Dodos" (Les oiseaux réunionnais disparus) #PourNePasFaireDeConcurrence ! Ils annoncent sur leur compteur plus de 6000 tweets envoyés!

 

Par ailleurs, les chauffeurs de Taxi (près de 3000) seraient visiblement en train de s'équiper de l'application mobile ITYZ, qui comme celle des VTC intègre le paiement intégré par carte bleue. De la même façon les utilsateurs voient sur leur smartphone les taxis se déplacer en temps réel.

 

 

— L'Humour de Droite (@humourdedroite) October 17, 2013

Adrien de Blanzy - Le 21 oct. 2013
premium 2