habillage
premium1
premium1
Boite du jeu Docteur Maboul, version Opération Océan
© Sea Sheperd

« Opération Océan » la version de Sea Shepherd du jeu « Docteur Maboul »

Le 3 déc. 2019

Pour Noël, l'ONG Sea Shepherd France a transformé le célèbre jeu « Docteur Maboul » en un dauphin rempli de déchets. Objectif : alerter sur les dommages subis par les animaux marins à cause de la pêche, du plastique et des produits chimiques.

En pleine course aux cadeaux, les Français n'ont pas toujours conscience qu'entre surconsommation, déchets plastiques, arbres coupés, festins à base de poissons et gaspillage occasionnés, la période est très nocive pour la planète.

Pour alerter sur les dommages subis par les animaux marins à cause de la pêche, du plastique et des produits chimiques, Sea Shepherd, accompagnée de l'agence Braaxe, détourne le célèbre jeu « Docteur Maboul » en « Opération Océan ». 

À la place du célèbre patient qui bipe lorsqu'on l'opère, l'ONG a mis en scène un dauphin contaminé par des déchets issus d'objets fréquemment trouvés dans les océans : filet de pêche, hameçon, brosse à dent, flacon de produit chimique et mégots. Dix jeux « Opération Océan » ont été fabriqués. À terme, ces jeux ont pour vocation d'être utilisés lors des « Ateliers Sea Shepherd Kids ».

Affiche opération océans Sea Shepherd

Pirater Noël et détourner « Docteur Maboul » pour alerter des dangers sur la vie marine de la pollution marine et de la pêche.

Selon l'agence des Nations unies pour l'environnement, 70% des gros déchets en plastique qui flottent sur les mers sont liés aux équipements de pêche perdus ou abandonnés par les bateaux de pêche. Quelques 640000 tonnes de filets et autres matériels de pêche sont jetées dans les océans chaque année, causant la mort d'environ 136000 phoques, dauphins, otaries, tortues, petites baleines et autres oiseaux de mer. La pêche « active », quant à elle, capture chaque année environ 300 000 mammifères marins chaque année. Elle est devenue la première cause de mortalité des baleines, dauphins et phoques.

Affiche oéprations océans Sea Shepherd avec la liste des polluants que l'on trouve dans les océans

« Si l'Océan meurt, nous mourrons tous ! »

« La plus grande menace qui pèse sur l'océan est la pêche. Suivent la pollution plastique, chimique, sonore, le changement climatique, l'exploration pour les énergies fossiles...Et d'ici à 2050, il y aura plus de plastique que de poissons dans l'océan !  », alerte l'ONG. « L'océan est le premier organe de régulation du climat, de captation de carbone et premier producteur d'oxygène. Si l'océan meurt, nous mourrons tous. Nous espérons que cette opération permettra une prise de conscience des dangers de la pollution marine dans une période de l'année où de nombreux Français envisagent de consommer du poisson » rappelle Lamya Essemlali.

Peggy Baron - Le 3 déc. 2019
À lire aussi
premium2
premium2