habillage
actu_17659_vignette_alaune

Les productions digitales égalent la télévision

Le 29 avr. 2015

Bridget Jung, directrice de la création chez DigitasLBi et membre du Jury Cyber des Cannes Lions, pose son regard sur ce crû 2013. Interview.

Quelle est votre vision de ce palmarès ?

Bridget Jung : Nous avons vraiment souhaité célébrer le « Cyber » à Cannes. The Beauty Inside d’Intel et Toshiba est une campagne dont le contenu vit sur Facebook, par exemple, sans site dédié. C’est pour moi, une idée formidable qui ne peut s’appliquer qu’à Toshiba et pas à d’autres marques. Le niveau de production est de grande qualité. Cette campagne a d’ailleurs remporté un Emmy Award.

Le cas Clouds over Cuba (the Martin Agency)  est un exemple parfait du nouveau storytelling digital. Ce n’est pas de la TV, de la radio ou un site web, c’est tout à la fois.

Enfin, l’autre Grand Prix décerné à Oreo pour Oreo Daily Twist (Draft Fcb) est aussi un cas intéressant car c’est une campagne de contenu social faite de 100 Jpeg. Certaines réalisations impliquent des changements d'organisation pour les agences comme pour leurs clients car dans ce cas précis, la mise à jour du contenu et le contenu lui-même devait être validé en temps réel tous les jours.

 

Avez-vous un coup de cœur ?

BJ : Oui The beauty Inside et Oreo Daily Twist - La campagne Dumb waist to die est vraiment intéressante également, elle a été vue jusqu’en Argentine.

 

Avez-vous noté des tendances créatives particulières ?

BJ : On observe sur la sous-catégorie Best copyrigting, par exemple, que des cas comme Secret Place de Perrier (Ogilvy) font plus appel au storytelling, au travail des auteurs. De plus en plus de gens viennent de la télévision.

L’autre tendance est de viser l’excellence en termes de craft, The Beauty Inside a une qualité de production au niveau de celle du cinéma.

Enfin et même si cela n’est pas nouveau, la notion de digital dans nos vraies vies est également présente comme l’illustre parfaitement Web Lab de Google Chrome.

 

Avez-vous noté des enseignements pour le marché français ?

BJ : Ce qui est intéressant pour le marché français, c’est la maturité du digital. On observe qu’il est possible de construire une marque avec le digital.

L'ADN - Le 29 avr. 2015
premium 2