habillage
actu_19887_vignette

Les amours du Président amusent les marques

Le 19 janv. 2014

La presse fait ses choux gras des amours présidentielles, les marques aussi surfent sur l'info ... pas toujours terrible.

Sixt conseille au Président de la République de choisir lors de ses prochaines escapades secrètes une voiture aux vitres teintées, Allocab les services d'un chauffeur privé. Toujours pour surfer sur l'actualité Virgin Radio se fend d'un tweet et d'un encart dans la presse pour prévenir François Hollande que son groupe favori, les Daft Punk fait bien partie de la playlist de la station. Le site de rencontre extra-conjugale aurait, au lendemain de la parution de Closer révélant la liaison du Président, créé une photo qu'il a retweeté comportant un flanc "Flamby" entamé... Enfin, le site de rencontre b2.fr, sur sa home page et sur twitter, a interpellé Valérie Trierweiler toujours hospitalisée: "le changement c'est maintenant".

La question est, à part quelques retweets, qu'est-ce que les marques gagnent à aller sur ce détournement d'actualité dès lors qu'il est privé et peut-être douloureux à vivre pour certains ? D'autres marques plus armées d'habitude pour cet exercice, comme Monoprix ou Oasis, ne s'y sont pas risquées cette fois. Elles ne s'y risquent d'ailleurs pas dès qu'il s'agit d'information politique excepté peut-être pour Oasis pour la nomination du nouveau Pape ou la réelection de Barack Obama! On se souvient de l'affaire Cahuzac détournée par les 3 Suisses qui mettait en scène une jeune femme avouant détenir un compte "3 Suisses".

Sur la toile, l’irrévérence paie souvent, mais est-ce le cas ici ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Adrien de Blanzy - Le 19 janv. 2014
premium 2