habillage
premium1
premium1
actu_24263_vignette

Laboratoire de création au coeur du 18ème

Le 29 avr. 2015

La rue Muller à Montmartre continue de vibrer grâce à la Splendens Factory, cette maison aux étages mystérieux et aux multiples surprises.

La Splendens Factory est comme un jardin secret bien gardé où l’on pourrait se perdre tant il y a de chemins et d’escaliers alambiqués en son intérieur. Ce lieu de création pluridisciplinaire englobe un pôle évènementiel, digital, film et de direction artistique. Il est avant tout un laboratoire de créativité, d’innovation et de production.

Présentée l’année dernière, la maison s’est depuis agrandie à de nouveaux territoires. Adrien Moisson, l’initiateur, et son frère Laurent, avec qui il a récemment crée la société The Boat, continuent leur partie de Monopoly rue Muller. Au numéro 6 et par ordre d’escalade, se situent déjà le studio d’enregistrement musique Splendid, dans lequel Vicariouss Bliss apprenait à un jeune poulain en stage d’observation, les touches du métier ;  au rez-de chaussée la cusine hi-tech dans laquelle leur pur-sang Guillaume Sanchez concocte ses merveilles contemporaines ; l’exposition Le White de Violaine Carrère et une dizaine de plasticiens à l’étage dans laquelle le visiteur est invité à marcher sans chaussures sur un sol de plumes; enfin pour finir par le deuxième et troisième étage, l’espace des plasticiens, réalisateurs et de la post-prod accueillant ses artistes résident Vaïnui de Castelbajac, Arthur Platel, Natalianne Boucher, Hanaé Ciuni et Pierre Videix.

Un mélange aussi mixte que varié mais avec une attention portée au style et à l’esthétique constante. La décoration baroque est prononcée, chaque mur est graffé et repeint, comme le sont d’ailleurs les cheveux bleus d’Adrien ainsi que le mur de la terrasse extérieure, immense fresque à l’effigie de Montmartre transformé en Illuminati de la création et des réseaux.

La visite continue dans les entrailles du laboratoire : en plus du studio photo Silver Cash se trouvant au 10bis, la Splendens Factory prend de la hauteur et dévoile ses prochains bureaux de production et de communication et surtout son étage (encore en travaux) New Tech. Cette dernière nouveauté sera consacrée au laboratoire digital de la Splendens et comprendra un espace dédié au mapping, à l’immersion et la réalité virtuelle. Il accueillera Digital Immersion/Loop'in, un duo de concepteurs réalisateurs et développeurs de vidéos 360°, Fabulous 3D composé d’Adrien Pezé et Albin Merle, deux artistes 3D, le collectif de création visuelle AC3, la start-up Level 3D et le binôme d’artistes Augmented Magic, développeurs de Magie Digitale et de Magie Augmentée.

Adapation et ouverture sont donc les mots pour cette maison qui a su s’imposer au fil des années alors que la partie n’était pas gagnée. Désormais, avec le combo des deux frères, Adrien, le diggeur de talents et Laurent l’entrepreneur spécialisé dans les nouvelles technologies, Splendens Factory se positionne comme une usine à défricher les talents et à les rentabiliser. Et les agences les suivent désormais. Chaque artiste représente une valeur et un investissement dont les fruits ne sauraient tarder à être cueillis. Splendens Factory et The Boat sont à l’origine de l’expérience en hologramme de New Balance par Arena Media Native, du clip digital Audi Light Symphony pour l'Agence Lowe Strateus ou encore Born To Create pour Microsoft

Leur marque de fabrique cherche désormais à s’internationaliser, notamment au Moyen Orient où la French Touch est fortement appréciée. L'entreprise vient de bénéficier de deux fonds d’investissements provenant d'investisseurs étrangers.

La partie de Monopoly continue donc rue Muller et dépasse même les frontières du pays.

 

Adrien et Laurent Moisson

 

 

 

L'ADN - Le 29 avr. 2015
premium2
premium2