habillage
actu_2913_vignette

Kantar Media affine sa mesure des investissements publicitaires consacrés au display

Le 29 avr. 2015

Lancée en 2002, la veille publicitaire du média internet (format display) intégrée aux analyses du marché plurimédia a montré que le display est de plus en plus intégré dans les stratégies média des grands annonceurs. Aujourd'hui, avec l'évolution naturelle et l'arrivée à maturité du marché, l'évaluation du média en brut doit suivre ces mutations.

 

En effet, depuis les premières études, le marché du display a évolué. Le media internet s'est professionnalisé, le  nombre de régies et de sites mesurés ont plus que doublé et le mode de commercialisation des espaces ainsi que les modes d'achats de la publicité ont nettement muté,  notamment sous l'impact des achats à la performance. Dans ce contexte, le développement des achats de display au travers de réseaux d'audiences n'avait pas été pris en compte dans sa globalité jusqu'à aujourd'hui.

 

Dans cette optique et pour mieux rendre compte à la fois de l'achat à la performance et de l'achat au CPM mais aussi du développement récent des réseaux, Kantar Media et le Syndicat des Régies Internet ont mené pendant un an et demi des études et simulations visant à revoir la méthodologie de valorisation.

 

Validée par le SRI, et par l'IAB co-partenaire de la mesure du display, cette nouvelle méthode va donc être mise en place en janvier 2010 par Kantar Media.

Cet ajustement des méthodes d'analyse constitue une évolution majeure pour la mesure du média et a pour principale conséquence de rendre caduque toute comparaison des résultats des évolutions du display en 2010 avec les années antérieures.

 

La principale conséquence de cette nouvelle revalorisation est que les volumes investis et la part de marché de l'internet vont mécaniquement baisser dans le paysage plurimédia.

Toutefois, cette baisse, reconnue par le SRI et l'IAB, est de fait plus proche de la réalité des investissements en net et réaffirme la maturité du média. D'autres indicateurs clés tels que l'évolution du nombre d'annonceurs, la taille des annonceurs et le profil sectoriel restent autant de critères qui gardent tout leur sens pour l'analyse du média. En dépit de la seule limite pré citée, Kantar Media reste persuadé de l'intérêt pour l'ensemble des acteurs du marché publicitaire de mieux qualifier le poids du display et mieux restituer les classements sectoriels et annonceurs dans un premier temps, puis à partir de 2011 de reprendre à nouveau la mesure des évolutions.

 

 

L'ADN - Le 29 avr. 2015