habillage

ENTRETIEN

Le 29 avr. 2015

Pascal Tranchecoste, directeur marketing du pôle télévision de Prisma Presse : «Etre partenaire des Produits de l’Année est une évidence»

 

 

Quelle motivation anime votre partenariat avec la manifestation Les Produits de l’Année ?

Pascal Tranchecoste : Parrainer cette opération depuis 8 ans à travers nos deux grands hebdomadaires très puissants en termes de diffusion et d’audience, Femme Actuelle et Télé Loisirs, a un réel sens vis-à-vis de nos cibles respectives. Le premier a un lectorat féminin et le second est acheté par les femmes mais lu indifféremment par les hommes et les femmes. En parlant de télévision, ce dernier génère de la discussion au sein de la famille. Il est l’un des rares magazines à créer naturellement du dialogue, car il est consulté naturellement et non par effraction par les membres d’une même famille. De plus, en s’adressant au foyer, ce titre regroupe spontanément le responsable de l’achat, l’utilisateur du produit et le prescripteur. Un atout de taille pour les marques qui s’ajoute à la structure grand public de nos cibles féminine et masculine. Nos acheteurs sont les consommateurs des marques de grande consommation ou de cosmétiques qui concernent le quotidien et participent aux PDA. Il y a une vraie symbiose et cohérence.

Etre partenaire de ce concours est une évidence stratégique également en termes d’innovation. Dimension fondamentale pour notre groupe qui a lancé des titres très créatifs comme «Geo», «Gala», «Femme Actuelle», «Télé 2 semaines» ou «Télé Loisirs»… Ce dernier, né en 1986 en même temps que l’arrivée du Cabsat aux côtés des chaînes hertziennes, a créé une vraie rupture dans la presse télévision en introduisant la notion de loisirs parmi lesquels la télévision a sa place mais pas seulement. Une notion en phase avec l’évolution de la société et de son lot de nouveautés quasi récurrentes. C’est pourquoi, à l’occasion de cette rentrée, Télé Loisirs fait peau neuve.

 

 

Une nouvelle formule de Télé Loisirs, pour de nouveaux objectifs ?

L’approche reste la même mais le magazine comprend désormais 15 nouvelles pages dont le contenu est encore plus poussé sur des sujets ouverts sur la vie quotidienne et les tendances. Ce cahier est organisé en cinq parties avec le «Top 5 culturel» où des films, des DVD, des expositions, des pièces de théâtre et autres concerts sont recommandés, l’ «Agenda Mômes» dédié aux activités des enfants. Puis vient la partie hédoniste avec «Vos Envies», consacrée aux voyages, à la forme, aux voitures, au high tech et à Internet, car notre lectorat est super équipé dans les nouvelles technologies. Mais aussi à  la décoration de la table, au terroir et à la convivialité et aux plaisirs de la bonne cuisine sans oublier les recettes que 75% de nos lecteurs réalisent. Enfin,  la «Vie Pratique» pour la santé, les animaux… et les «Jeux» concluent cette nouvelle formule axée sur la modernité et soutenue par une campagne de communication importante en presse, télévision, affichage et sur Internet. Déjà très puissante en presse payante, cette marque média, génère en effet selon Nielsen , 8,6 millions d’audience immédiate, avec  5 millions de lecteurs (magazine et site), 4,8 millions de visiteurs uniques, 105 millions de pages vues par mois, plus d’un million d’applications Iphone téléchargées, sans compter les applications pour les autres téléphones… 

 

 

Comment se traduit votre parrainage auprès des marques participant aux Produits de l’Année ?

Les gagnants ont deux possibilités de forfait préférentiel dans Femme Actuelle et Télé Loisirs. Celui-ci prend la forme d’un publi-communiqué dans la partie magazine des deux titres avec une mise en avant de la caution du titre choisi. Les marques ont également la possibilité d’ y intégrer des bons de réduction avec une reprise de la maquette du magazine. Une offre au tarif préférentiel est également proposée aux lauréats sur les deux sites web et peuvent bénéficier de campagnes co-brandées avec nos marques tout au long de l’année. Pour ces marques et/ou produits communiquer en presse TV en appoint de campagnes télé, démultiplie l’impact et la qualité de leur message. Car en jouant la complémentarité, l’émergence est optimale.    

 

   

 

 

 

 

                

 

 

L'ADN - Le 29 avr. 2015