habillage
premium1
habillage
actu_13024_vignette_alaune

Dufresne Corrigan Scarlett à la conquête de l'international

Le 29 avr. 2015

L'agence Dufresne Corrigan Scarlett vient d'annoncer sa volonté de se lancer à l'international. Interview de Patrick Corrigan, Président de l'agence Dufresne Corrigan Scarlett

Doc News: Pourquoi faire cette annonce de Dufresne Corrigan Scarlett à l'international? Quelles sont vos ambitions? 

Patrick Corrigan : Il nous semblait important d’annoncer au marché cette initiative. De la part d’une agence indépendante, l’internationalisation est une démarche très novatrice en France. Novatrice, mais indispensable.  Pour nous ce n’est plus un problème de taille ou de digital-washing : nous devons être la bonne agence pour « une petite planète ». Aujourd’hui on ne peut penser son avenir que dans la mondialisation des talents et des solutions. Nous devons accompagner dynamiquement nos clients qui s’internationalisent de plus en plus (Desperados, Bonne Maman) tout simplement pour assurer pleinement la mission dont ils ont besoin. Pour les autres un développement même national ne peut s’affranchir d’une culture mondiale. Le métier change. Il change vite. Tous les annonceurs méritent une agence qui colle aux évolutions des consommateurs et des techniques.

 

DN: Quelles sont les prochaines actualités à l'international pour Dufresne Corrigan Scarlett?

Patrick Corrigan : Très prochainement, nous allons lancer la nouvelle campagne Desperados, The Snatch Experience, sur un grand nombre de pays tels que la Russie, le Brésil, l’Allemagne, le Portugal, la Pologne etc. Au programme : du cinéma avec un spot de 5 minutes, de la TV, du Web 2.0, de l’affichage en grand format, et bien sûr de la presse. La campagne va être présente massivement sur tous les média, mais le plus intéressant se passera sur Youtube avec une expérience encore plus immersive que la dernière fois (Cf : The Breakthrough experience). Nous en sommes très fiers.

 

DN:  Pourquoi avoir fait le choix de recruter ces deux personnalités, Yv Corbeil et Alexandre Meyer?

Patrick Corrigan : Au regard de leur parcours respectifs, il nous a semblé judicieux d’éviter le binôme classique franco/français, et d’intégrer Yv et Alexandre dans nos équipes. Le postulat de départ est  d’apporter une nouvelle culture de l’analyse, de la réflexion et de la création. Extra-européens d’origine et international natives, Yv et Alexandre enrichissent nos expériences sur les plans culturels et technologiques en insufflant une énergie nouvelle à nos propositions.

 

 

Propos recueillis par Virginie Achouch

L'ADN - Le 29 avr. 2015