habillage
actu_18519_vignette_alaune

Des histoires de vie pour la Biennale de Lyon

Le 30 sept. 2013

Brendan Dugan, graphiste new-yorkais, a fait appel à Roe Ethridge pour proposer l’identité visuelle de la 12e édition de la Biennale de Lyon qu’il voulait en prise directe avec le thème de la narration.

À partir des archives du photographe, le binôme a choisi plusieurs images qui peuvent fonctionner ensemble tout en portant chacune une histoire qui lui est propre. Elles sont directement tirées de l’expérience et d’événements vécus par leur auteur : une chute malheureuse à Long Island le premier jour de l’an 2000, un photo reportage sur la ferme de Proenza Schouler, un voyage au Japon, un reportage pour un magazine de mode…

Sur les réseaux sociaux, depuis le début du mois de septembre, un flux continu de posts a entrainé le public dans les coulisses de la Biennale, leur dévoilant le montage, les images des artistes au travail dans les lieux d’exposition et dans la vie de l’exposition… De nombreuses interviews d’artistes et du public sont également postées très régulièrement sur le site de la biennale et sa page youTube pour développer, en toute simplicité, et en permanence, le lien entre le public et ces artistes dont on admire les oeuvres mais que l’on ne voit finalement que très rarement.
Le public est invité à participer, à son tour, à la création de récits:
- Sur Twitter, il est invité à participer au « cadavre exquis de Roe ». En continuité de ses visuels, Roe Ethridge écrit le premier tweet d’une histoire énigmatique que le public peut poursuivre sur Twitter en utilisant le #Biennalestory.
- Le concours de nouvelles organisé avec Télérama invite chacun à écrire Son histoire de l’art en 2013 signes. Les nouvelles sélectionnées par un jury Biennale / Télérama seront lues par des comédiens lors d’une soirée à la Sucrière le 6 décembre prochain, mise en Scène par Christian Schiarreti et publiées dans le Télérama du 4 décembre.
- L’oeuvre participative de yoko ono incite le public à poster sur Twitter ou sur le site de la Biennale leurs rêves d’été. Ces morceaux de rêves seront diffusés en temps réels dans l’un des 5 lieux de la Biennale, la Fondation Bullukian.
- Enfin, la Biennale invite les visiteurs à raconter leurs visions de la Biennale en images, et à prendre en photos leurs oeuvres préférées sur Instagram afin de créer la « galerie du public ». Chaque semaine, le photographe de la Biennale publiera les photos de son choix sur le site Internet de la Biennale.

 

 

L'ADN - Le 30 sept. 2013