habillage
art pâte à modeler

DDB Paris donne vie au Monde de Play-doh

L'ADN
Le 17 mai 2017

Une campagne qui s’inscrit dans la nouvelle plateforme de communication de Play-Doh, définie aux USA en 2016. A l’occasion de ses 60 ans, la marque s’est recentrée sur un maître mot : l’imagination.

DDB Paris s’est emparé de ce thème fort pour en tirer une campagne qui fait un gentil pied-de-nez au caractère chaque jour plus virtuel de nos divertissements. Une campagne à l’ADN 100% Play-Doh.

100% Play-Doh, chacun des trois visuels l’est d’abord dans la forme. Puisque le moindre personnage, le moindre détail, jusqu’au plus petit brin d’herbe, est entièrement façonné à la main, en pâte à modeler.

Rien d’étonnant, donc, que chacune des trois annonces représente à elle-seule plusieurs mois de travail. Avec à la base une accroche, un thème traité, puis des dessins préparatoires, par dizaines voire centaines, pour composer le visuel et affiner le design de chaque personnage et enfin les détails du décor, raffinés à l’extrême. Une phase méticuleuse, avant le choix des couleurs et avant l’étape cruciale, celle du modelage, où tous les participants ont tout à coup retrouvé leur âme d’enfant, ce qui prouve bien la capacité d’émerveillement incroyable de la pâte à modeler. L’envie de créer qu’une simple boule de pâte procure. Et de l’envie, il en fallait, pour finir par façonner, un à un, les 16 500 brins d’herbe du premier visuel, par exemple.

Dans la première annonce, on peut ainsi survivre à rien moins qu’une… transplantation de tête ; dans la deuxième, on découvre que dans le Monde Play-Doh, les espèces ne sont pas en voie de disparition mais, au contraire, en voie d’apparition ; dans la troisième, peuplée de petits bonshommes blancs, noirs, jaunes mais aussi mauves, oranges, verts, rouges, bleus.

En somme, le Monde de Play-Doh entend émerveiller petits et grands, au travers d’annonces presse nationales et d’affiches dans les centres commerciaux.

Comme dans les dessins animés de Pixar ou Dreamworks, chacun y trouvera son compte.

Pour les enfants : les personnages fantaisistes, les animaux bizarroïdes ou les couleurs chatoyantes.

Pour les parents : un message plus adulte. Pour réaffirmer tout ce qu’un simple pot de Play-Doh peut apporter à un enfant.

L'ADN - Le 17 mai 2017
premium2
premium2