habillage
premium1
premium1
Virus et personne portant un masque
© Pete Linforth - Pixabay

SOS Racisme dénonce le racisme antiasiatique

Le 3 mars 2020

Alors que les actes de haine racistes en France ont augmenté de 130% en 2019*, le déclenchement de l’épidémie du coronavirus a libéré la parole et les actes anti-asiatiques. Pour dénoncer cette situation, SOS Racisme traite le virus du racisme antiasiatique, avec Archibald & Abraham.

Les actes racistes contre les asiatiques ont nettement augmenté depuis l'arrivée du coronavirus. En témoignent l’avalanche de tweets et commentaires haineux sur les réseaux sociaux, depuis déjà quelques semaines.

« Personne n’a attrapé le virus de la connerie ? »

Dans ce contexte, SOS Racisme a décidé de réagir et a confié à l’agence de communication parisienne Archibald & Abraham la conception de visuels visant à provoquer une prise de conscience pour lutter contre les amalgames et les stéréotypes.

La campagne s’appuie sur le hashtag #jenesuispasunvirus, lancé sur Twitter par une anonyme victime de sinophobie et largement relayé par de nombreux internautes victimes de racisme anti-asiatique.  Archibald & Abraham a fait le pari créatif de s’appuyer sur des mécaniques de mèmes populaires sur Internet.

La jeune anonyme qui a lancé le #Jenesuispasunvirus

 « Cela nous a semblé pertinent car la popularité des « memes » peut prendre à contre-pied le populisme de masse, cynique face aux faits, mais factuel face au cynisme », nous confie Arnaud Bouin, Directeur de Création de l’agence. « Internet est largement utilisé pour propager la parole raciste, mais ses codes permettent également de propager la parole antiraciste ». Cet axe créatif permet en outre de favoriser le partage de la campagne sur les réseaux, et de permettre une compréhension immédiate.

*(source : Ministère de l’Intérieur)

Peggy Baron - Le 3 mars 2020
À lire aussi
premium 2
premium 2