habillage
Affiche de la campagne
© Les petits frères des pauvres

Les Petits Frères des Pauvres et Josiane disent non à l’isolement de nos aînés

Le 30 sept. 2020

À l’occasion de la journée internationale des personnes âgées, le 1er octobre, l’association Les Petits Frères des Pauvres et Josiane hackent notre quotidien avec l'opération de sensibilisation « Le dernier quart ».

La crise sanitaire que nous traversons a mis en avant la vulnérabilité et l’isolement de nos aînés face à la Covid-19. À l'occasion de la journée internationale des personnes âgées, Les Petits Frères des Pauvres poursuivent cette prise de conscience collective en témoignant et en alertant sur l’invisibilité des personnes âgées. « Dans le cadre de la publication de notre rapport sur les effets du confinement sur les personnes âgées, nous avons lancé le 4 juin 2020 un nouveau mouvement sur internet pour que nos aînés ne soient #PlusJamaisInvisibles. L’enjeu est de s’appuyer sur cette nouvelle donne pour intensifier le rayonnement ambitionné par l’association, globalement et pour le 1er octobre en particulier, » explique Emmanuelle Soublin, Directrice de la communication des Petits Frères des Pauvres.

Une personne âgée isolée est une personne privée du dernier quart de sa vie

Statistiquement, à 60 ans, on entame le dernier quart de sa vie. Et en France, 1 million de personnes âgées souffrent d’isolement. À l’occasion du 1er octobre 2020, dernier quart de l’année, l'association lance l'opération « Le Dernier Quart » et hacke le quotidien du grand public en supprimant un quart de leurs activités habituelles.

La campagne « Le Dernier Quart » des Petits Frères des Pauvres a surpris le grand public avec deux caméras cachées. La première interrompt la projection d'un match de foot à son dernier quart. La seconde prive les passants du dernier quart d’un escalier, les empêchant alors de progresser. Ces vidéos amplifiées sur le digital ont été renforcées par un volet d’influence et déployées dès le 1er octobre 2020. Un spot radio viendra également ponctuer l’opération.

Peggy Baron - Le 30 sept. 2020
À lire aussi
premium2
premium2