habillage
2 jeunes enfants devant un miroir avec leur image qui comporte des traits de chirurgie esthétique
© Demi

TBWA \ Helsinki et Demi, un média finlandais, s'attaque au dictat des apparences

Le 15 janv. 2020

Demi, un média finlandais pour jeunes, lance une campagne de communication pour dénoncer les normes de beauté auxquelles sont soumis les adolescents.

Réalisée par TBWA \ Helsinki, la campagne de communication présente deux jeunes qui se regardent dans le miroir et identifient les parties de leur visage qui devraient selon eux être remaniées par la chirurgie esthétique.

Si l'adolescence est déjà une étape compliquée, force est de constater que les médias sociaux et leurs nombreux filtres de beauté ont rendu cette phase encore plus ardue. En effet, ces nouveaux médias, très prisés chez les jeunes, influent fortement les standards de beauté. A l'instar d'Instagram, l'ampleur du phénomène a conduit certains réseaux sociaux a annoncé la suppression de tous les filtres selfie imitant les résultats des chirurgies esthétiques.

Jeune fille devant un miroir avec leur image qui comporte des traits de chirurgie esthétique

«En tant que médias pour les jeunes, nous sommes très conscients de l’influence des médias dans l’élaboration de ce qui est considéré comme beau. C’est pourquoi nous représentons de vraies personnes au lieu de modèles dans nos médias. Sans oublier qu'il y a tant d'autres sujets importants en plus de la beauté dont nous devons parler », explique le rédacteur en chef de Demi, Päivi Lehtomurto.

Des visuels chocs

La séance photo a été réalisée avec Tuukka Koski de l'agence Koski Syväri. Kasimir Häiväoja du FLC Helsinki a effectué le post-traitement.

« Traditionnellement, des images comme celles-ci sont prises dans un environnement de studio contrôlé et les photos éditées en post-traitement pour ressembler à du plastique. Le spectateur le reconnaît facilement comme de la publicité - ce qui n'est pas nécessairement vrai. C'est pourquoi nous avons essayé de créer des photographies réalistes, mais dramatiques, de la vie réelle pour que le spectateur puisse mieux s'identifier aux personnes sur les images », explique Erno Reinikainen, directeur créatif de TBWA \ Helsinki.

Jeune garçon devant un miroir avec leur image qui comporte des traits de chirurgie esthétique

Peggy Baron - Le 15 janv. 2020
À lire aussi
premium 2