habillage
2 messages :  - En m'associant à la peur de la radicalisation religieuse, on donne un visage au racisme -  - Mohamed et  - En massociant à la peur de l'insécurité, on donne un visage au racisme -  - Alioune
© Licra

La LICRA lance une nouvelle campagne pour s'engager contre la peur et le racisme

Le 15 févr. 2021

La LICRA et Publicis Conseil lance une campagne afin de réaffirmer l’engagement et la vocation de l’association, dans la lutte contre tous les types de racismes et ainsi faire valoir le « R » de la Ligue Internationale Contre Racisme et l'Antisémitisme.

Cette campagne illustre comment le racisme a évolué. Car si de moins en moins de français se déclarent racistes, les actes eux malheureusement augmentent. Une nouvelle forme de racisme qualifié d’« ordinaire » et une haine engendrée qui se cristallise aujourd’hui autour de la peur de l’autre. Car c’est bien la peur qui, souvent, conduit au racisme. Et dans notre société où l’information en continu et la surexposition aux messages sont devenues la norme, cette peur est fréquemment colportée. Souvent irrationnelle, manipulatrice et intrusive, elle prend le visage de l’actualité, des débats, des théories pour s’immiscer dans notre inconscient et nous mener encore trop fréquemment au racisme.

2 messages : "En m'associant à la peur d'un virus, on donne un visage ua racisme" - Anne et "En m'associant à la peur d'un complot, on donne un visage au racisme" - David

Les visages de la peur

Dans cette campagne, Publicis et la LICRA ont souhaité donner une voix à cette peur, la personnifier afin de démonter l’étendue de son pouvoir. En partant des préjugés de chacun, elle tend à montrer comment ces craintes manipulent nos comportements au quotidien. Le film s’appuie sur la technologie du deepfake et du morphing, les visages se succèdent et illustrent ainsi le discours porté autour des peurs véhiculées. En matérialisant cette peur qui banalise le racisme, la LICRA espère une prise de conscience collective : notre ennemi est la peur, non la différence.

Peggy Baron - Le 15 févr. 2021
À lire aussi
premium2
premium2