habillage
actu_18374_vignette_alaune

Badoit Express fait descendre la gastronomie dans la rue

Le 22 sept. 2013

La collaboration entre Thierry Marx et la marque Badoit se poursuit. Après avoir créé la surprise il y a un an, auprès des passagers du RER, cette année ce sont les automobilistes qui ont eu droit au menu gastronomique du chef.

Cette année encore, Badoit recréé l’évènement à l’occasion de la Fête de la Gastronomie. C’est toujours accompagné du Chef doublement étoilé Thierry Marx que la marque a renouvelé avec Elan et Ubi Bene l’expérience Badoit Express. Un an après avoir improvisé un dîner gastronomique à bord du RER parisien, Badoit cette fois a voulu surprendre les automobilistes qui auront eu l'idée de prendre la Rue de Rivoli, jeudi dernier vers 19h.

 

Du quartier Saint Paul (dans le 4° arrondissement de Paris) jusqu'à la Concorde, 250 plats ont été servis par une centaine de serveurs, à chaque arrêt. Le menu de ce repas gastronomique a été élaboré une nouvelle fois par Thierry Marx qui a revisité quelques spécialités mondiales. "La salade César roulée, prête à déguster", suivie du "Longuet d'osso bucco de veau, crackers au paprika ", puis d'un "pressé de pastrami de boeuf, sauce soubise" et d'un " Paris-Brest revisité, tout en longueur".

 

"Depuis quelques années, nous repositionnons Badoit dans la modernité, avec une nouvelle campagne et un ensemble d'actions dont Badoit Express fait partie. Nous avons vraiment envie d’opérations de proximité avec nos consommateurs" souligne Véronique Douville, directrice de la communication de Danone Eaux.

Thierry Marx qui renouvelle l’opération avec la marque a d’ailleurs remporté, il y a de nombreuses années « la Bourse de la Création Badoit », nous confiait Véronique Douville. Il utilise d’ailleurs l’eau minérale gazeuse dans certains de ses plats.

Il a été un des rares Chefs en France à prôner la street food et à l’enseigner depuis 2009. Il a ouvert une école à Bordeaux et dispensé des cours de cuisine aux demandeurs d’emploi parisiens avec la Mairie du XXème.

 

  Donc en plus d’être très impliqué dans son métier et avec les gens, il l’était, jeudi dernier pour l’opération. Dans la rue, il passait de véhicules en véhicules, souhaitant une bonne dégustation aux automobilistes, créant ce petit embouteillage doux pour les papilles. Quand Badoit et Thierry Marx iront-ils surprendre celles des habitants de villes de Province ?

 

 

 

L'ADN - Le 22 sept. 2013
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.