habillage
premium1
premium1
actu_23615_vignette

Anarchy : la France sort de l'euro !

Le 7 nov. 2014

Cahuzac visionnaire incompris, Marine Le Pen au pouvoir, Zlatan qui rentre en Suède... Ne vous affolez pas trop vite : c'est le scénario (catastrophe) d'Anarchy, la première fiction interactive de France 4. Et si ça ne vous plaît pas, vous pouvez toujours changer ça.

Le point de départ de la série : la faillite d’une grande banque française. C’est la crise, la France sort de la zone euro. Et le reste n’est guère réjouissant : une politique instable, des citoyens contraints de vivre avec 40 euros par semaine, les commerces fermés… Quant aux héros, personne ne sait ce qu’il va advenir d’eux : c’est au public de le décider.

En effet, via le site de la série, les réseaux sociaux, ou encore les applications mobiles dédiées, Anarchy invite les internautes à prendre le destin des personnages en main. Chaque jour, vous pouvez proposer votre version du futur, en continuant à écrire l’histoire des héros. Le concept, qui peut rappeler celui de la micro-série de D8 What Ze Teuf, ne s'arrête pas là. Véritable jeu de rôle, vous pouvez également créer vos personnages et interagir avec les autres auteurs en vous « associant » à eux. Et plus vous êtes actifs, plus vous gagnez de points. A la clef, un stage d’écriture scénaristique au CEEA, des mini caméras GoPro, mais aussi des contrats de droits d’auteur avec TelFrance Série dans l’hypothèse où vos propositions sont retenues.

Véritable plateforme interactive, le site présente les actualités sous forme d’articles qui racontent l’évolution de la fiction jour après jour, un live qui permet de suivre les événements en temps réels, et un petit flash info vidéo quotidien. Réalisé par Les Nouvelles Ecritures, il est géré par 15 journalistes à plein temps.

Le principe, qui va vous rappeler vos années Sims, réunit déjà plus de 1 500 auteurs. L’engouement sur les réseaux sociaux est plus mitigé, avec quelques centaines de followers sur Twitter, et un millier sur Facebook.

L'expérience dure jusqu'au 18 décembre et totalisera 8 épisodes, tous tournés la semaine de leur diffusion. Côté audience, les producteurs espèrent tirer profit des rediffusions et des partenariats avec Le Monde, France Inter, les Inrocks ou encore Alternatives Economiques. 

La chaîne a diffusé hier soir le deuxième épisode de la série. Mettant en scène les premières idées des internautes (Shirley Bousquet campe notamment un personnage proposé), le format est plus en adéquation avec le site.

Une belle initiative transmedia, en coproduction avec l'INA, dont on attend vite les premiers vrais résultats.

 

Mélanie Roosen - Le 7 nov. 2014
premium2
premium2