habillage
premium1
habillage
Donald Trump en meeting
© The Good Company

The Good Company lance « The Good Proof » et souhaite une bonne année à ceux qui croient en elle

Le 29 janv. 2021

The Good Company lance en partenariat avec Promise Consulting et The New Anthropology un nouvel outil au service des marques : The Good Proof.

The Good Company, agence conseil, lance The Good Proof, une nouvelle offre pour aider les marques à identifier, créer et prioriser les preuves de leur engagement.

Aider les marques à y voir plus clair

The Good Proof allie trois types d'expertises : celles de The Good Company en conseil aux marques, celles de Promise Consulting en études de marché et « customer intelligence » et enfin celles de The New Anthropology en matière de design thinking et réflexion collective exploratoire. Une approche unique pour un objectif précis : aider les marques à y voir plus clair dans la myriade d'engagements RSE possibles, en leur permettant de prioriser leurs preuves.  Cette méthodologie, qui repose sur 5 critères d'évaluation clefs et normés, permet in fine aux décideurs en entreprise de définir les axes prioritaires de leur stratégie d'engagement et de flécher leurs investissements vers les preuves les plus pertinentes et porteuses.

« Labels, normes, produits, services, sourcing, marque employeur... les champs d'intervention possibles pour une entreprise en matière de responsabilité sociale et environnementale sont potentiellement très vastes. Alors que les marques sont plus que jamais enjointes à prendre position sur des sujets responsables ( Loi Pacte, entreprises à mission, États Généraux de la Communication...), la question de quelles initiatives mettre en avant se pose de façon urgente » précise Luc Wise, CEO et Fondateur de The Good Company.

The Good Proof a déjà été adoptée par plusieurs annonceurs en phase test, dont le Groupe MOM / Materne, le Groupe Intermarché, le Groupe mutualiste VYV ou encore la marque de cosmétiques bio et engagée Kadalys.

Un deepfake de Donald Trump

Et pour bien commencer l'année et prouver que ses valeurs ont de l'avenir, l'agence a demandé à son « pire défenseur » de lui prêter sa voix.

Peggy Baron - Le 29 janv. 2021
À lire aussi