habillage
Contenus sponsorisés : comment réangager sa communauté sur les réseaux sociaux ?
© lambada via gettyimages

Contenus sponsorisés : comment réengager sa communauté sur les réseaux sociaux ?

OTTA
Le 1 oct. 2020

Malgré une grande présence sur les réseaux sociaux, depuis le confinement les Français ont tendances à se méfier des marques. L’enjeu est donc de réengager les communautés pour atteindre ses objectifs au travers de la sponsorisation social media sans discréditer l’image de la marque.

Investir dans la publicité sur les réseaux sociaux

Ce changement de paradigme auquel nous assistons depuis quelques mois a un impact direct sur les investissements media. Avec le ralentissement de beaucoup d'activités, les investissements publicitaires ont souvent été les premières dépenses coupées, pour des raisons éthiques ou pour répondre à des restrictions budgétaires.

Ainsi, on observe une grande réduction de la pression publicitaire exercée sur les canaux social media. Alors que moins d’annonceurs enchérissent sur les plateformes publicitaires, le temps passé sur les réseaux sociaux augmente, la concurrence diminue mécaniquement et les coûts sont plus que jamais compétitifs.

Il est donc pertinent d’investir dans les social ads en ce moment. Mais encore faut-il adopter les bonnes pratiques pour délivrer les bons messages afin de saisir pleinement cette opportunité. Sans prendre ces précautions importantes, vos campagnes pourraient rater leurs objectifs ou, pire, discréditer la marque dans un contexte toujours tendu.

Se rapprocher d’un discours de marque plus habituel, sans être trop agressive ou trop « frileuse »

S’il est intéressant d’investir dans la publicité sur les réseaux sociaux pour atteindre des objectifs commerciaux, il faut tout de même s’adapter au contexte. Un discours commercial trop agressif pourrait être perçu négativement par la cible. C’est un écueil malheureusement récurrent dans le domaine du social media et cela peut être d’autant plus dévastateur dans la période actuelle.

Il ne faut cependant pas tomber dans l’excès inverse. Alors que certaines marques trop « frileuses » continuent à adopter un discours de crise, et même si le contexte actuel reste compliqué, il faut savoir se réapproprier son discours de marque pour rassurer l’audience et réancrer son positionnement.

Enfin, même s’il est judicieux de se rapprocher d’un discours de marque plus habituel, il ne faut surtout pas nier que les attentes et les habitudes des consommateurs ont changées. Ce point est tout particulièrement important dans les message mis en avant via l’investissement publicitaire : certaines valeurs, plus humaines, plus solidaires, sont attendues dans votre discours, certains positionnements doivent être accentués… Bref, soyez à l’écoute de votre cible pour éviter tout impair.

Faire moins, mais mieux, pour augmenter le retour sur investissement

Il faut privilégier la qualité à la quantité : le plus est l’ennemi du bien, particulièrement en ce moment. En choisissant les bons KPIs, en optant pour des tactiques plus douces et en anticipant la mise en oeuvre des campagnes, on maximise les performances de l’investissements média. En adoptant une stratégie de Slow Advertising, investir moins, afin d’être en accord avec les attentes de l’audience, mais de manière encore plus rentable..

Pour gagner en performance tout en réduisant votre investissement, la solution est l’ultra-ciblage. Travailler finement sur votre audience renforce la pertinence de votre campagne et maximise l’engagement puis les conversions. Commencez par une phase d’AB Testing en cloisonnant votre audience habituelle puis en analysant les performances sur chaque groupe défini, vous serez en mesure de ne diffuser vos contenus qu’auprès d’une cible réceptive pour maximiser votre retour sur investissement.

Si la stratégie de ciblage est importante, la pierre angulaire de votre campagne est toujours le contenu. Variez la forme de votre message, utilisez des formats avec lesquels votre audience est réceptive et renforcez la présence de l’humain dans votre discours de marque. Durant le confinement, les formats tutos et autres expériences Do It Yourself (DIY) ont été particulièrement plébiscités, s’appuyer sur ces formats offre de nouveaux territoires de créativité et d’engagement à vos campagnes media.

Plus qu’un simple remède anti-crise de quelques mois, travailler ses campagnes autour de ces 3 piliers du slow advertising peut, et doit, s’inscrire sur le long terme afin de pérenniser les bénéfices et les retombées. Investir moins mais mieux est indispensable quand les budgets diminuent en période de crise, cela doit devenir un réflexe de long terme pour des annonceurs soucieux de leur impact sur les utilisateurs des réseaux sociaux. C’est aussi une source d’inventivité et de créativité dans la production des contenus qu’il faut exploiter pour se différencier et performer.


Pour en savoir plus sur OTTA, cliquez-ici

OTTA - Le 1 oct. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.