habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
Une femme fait des exercices à la maison
© fizkes via Getty Images

Secteur sportif : cinq raisons de maintenir une communication en temps de crise

LAFOURMI
Le 2 avr. 2020

Depuis le début de cette crise sanitaire majeure, les entreprises se posent la question de communiquer : quelle stratégie activer ? quels contenus utiliser ? quel ton adopter ? et surtout quels outils choisir dans un panorama médias totalement chamboulé ?

Par le Pôle Brand Experience de l’agence LAFOURMI

Qu’il s’agisse d’informer, de divertir ou d’engager, il apparait que ces acteurs aujourd’hui en difficulté ont intérêt à miser sur la transparence et à maintenir, mieux renforcer, leurs liens avec leur communauté, à l'instar des acteurs du sport. Passage en revue des cinq motifs de communication en période de crise du coronavirus en France.

1 - Informer ses clients sur ses activités business (et par extension ses partenaires)

Le premier intérêt des réseaux sociaux durant cette période est de maintenir le lien avec sa communauté. Une entreprise ne doit, par exemple, pas hésiter à les utiliser pour annoncer où en est sont activité, quels services sont maintenus, modifiés ou suspendus. C’est ainsi que l’ensemble des industriels du sport ont rapidement annoncé la fermeture de leurs points de ventes physiques.

2 - Informer ses clients sur les mesures sanitaires

Les entreprises, quelle que soit leur taille, font partie du tissu économique et social national. Nombre d’entre elles relaient ainsi au jour le jour les messages de précaution élaborés par les décideurs et acteurs gouvernementaux.

À cet effet, les joueurs du PSG se sont mobilisés dès le début de cette crise sanitaire pour relayer les gestes de prévention permettant de faire barrière à la propagation du Coronavirus, au travers de vidéos didactiques tournées avec les joueurs Marquinhos, Verratti et Mbappé.

3 - Apporter toujours plus de divertissement

Dans cette situation exceptionnelle, il est rapidement apparu que les confiné.es présentaient un besoin profond et réel d’être diverti.es.

Ce défi de l’entertainment a été relevé quasi instantanément dans le sport, à l’instar du sport avec l’organisation de compétitions E-sport diffusées sur les réseaux sociaux pour compenser l’absence radicale d’actualités sportives ; ou encore le repositionnement des paris sportifs vers les rares match ou disciplines se jouant encore, souvent jusque-là inconnus des parieurs français.

Côté équipementiers, PUMA s’associe avec FizzUp (1e application de coaching en France) pour proposer à sa communauté un accès premium gratuit, pour s’entrainer à la maison pendant la durée du confinement. Au programme, des exercices simples, à faire chez soi, sans matériel, de tout niveau pour s’aérer l’esprit, s’entretenir ou profiter de ce moment pour enfin prendre le temps de se remettre au sport.

4 - Prendre position et engager sa communauté

Certains acteurs ont décidé d’aller encore plus loin et de dépasser la logique du divertissement, en cherchant eux-mêmes des clés de résolution du problème. Ces derniers jours, les appels aux dons, collectes de fonds et création de cagnottes en ligne se sont multipliés, à l'instar de « La passe solidaire », cagnotte initiée par le Stade Français pour aider les Hôpitaux de Paris.

Le milieu du sport est des plus imaginatifs, comme le démontre le Stade de Reims en détournant son maillot domicile avec le soutien de son sponsor « Maisons France Confort », pour promouvoir un message des plus actuels : « Restez à la maison ! ». Une opération collector et solidaire, permettant de reverser la totalité des bénéfices issus des ventes au CHU de Reims.

5 - Mobiliser toute son entreprise

Plus récemment encore, des entreprises sont allées jusqu’à repositionner leur cœur de métier pour mettre leurs technologies, matériels et ressources humaines au service de la fabrication de produits médicaux et paramédicaux.

Ainsi, le monde de la beauté a fait savoir qu’il s’engageait dans la production de gel hydroalcoolique, les ateliers de grandes maisons de la mode se mobilisant pour fabriquer des masques en tissus, tandis que des masques de plongée Décathlon ont été détournés pour servir de respirateurs en Italie.

Les acteurs du sport business l’ont bien compris : maintenir le lien avec leurs communautés et communiquer régulièrement leur permet de ne pas être oubliés par leurs clients.

Une source d’inspiration pour de nombreuses entreprises aujourd’hui, pour éviter de se faire remplacer par des concurrents plus actifs.

Mais pour tenir sur la durée, il s’agira d’être non seulement actif, mais également créatif et inventif. Autant de défis que les outils de communication digitale nous invitent à relever régulièrement…


Pour en savoir plus sur LAFOURMI, cliquez-ici

LAFOURMI - Le 2 avr. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.